Comment demander une augmentation ?

Article par Cyril-Claire COURNOYER , le 28/04/2006 à 15h41 , modifié le 09/11/2006 à 17h32 0 commentaire

Vous considérez que votre travail mérite une meilleure rémunération. Conseils pour optimiser vos chances d'atteindre votre objectif.

Le timing 
- Tout d'abord, il ne servira pas à grand chose de demander une hausse de salaire en début d'année si les budgets et les augmentations sont faites en juin.

- En revanche, rencontrez votre supérieur hiérarchique avant les habituels entretiens de fin d'année. En effet, il sera plus disponible pour vous écouter que s'il est en pleine négociation avec tous les salariés de la boîte !

La préparation
- Avant la rencontre, dressez une liste de vos principales qualités et de vos " meilleurs coups professionnels. "

- Si vous avez reçu des courriels de félicitations ou de remerciements, n'hésitez pas à les imprimer et à les amener avec vous. Sans forcément les montrer durant l'entretien, ils seront un argument de plus pour faire valoir la pertinence de votre requête.

- Au préalable, il est bon également de fixer la fourchette salariale que vous aimeriez atteindre, étudiée en fonction de votre travail et de la politique salariale de l'entreprise. Afin de connaître les salaires pratiqués ailleurs, vous pouvez demander conseil à des syndicats ou des organisations professionnelles. (L'augmentation se situe généralement entre 5 et 15 %).


Pendant l'entretien
- N'hésitez pas à miser sur vos années d'expérience ou votre grande connaissance de l'entreprise. Démontrez que celle-ci est précieuse et irremplaçable.

- Gardez en tête les objectifs que l'on vous avait fixés lors de votre entretien annuel, et démontrez à votre chef par des exemples concrets que vous les avez hautement atteints.

- Évitez de dire " Je souhaite gagnez autant qu'Untel ". Armez-vous de chiffres officiels et non pas de rancoeurs personnelles !

- Votre ton est important : restez courtois mais ferme. Vous méritez cette augmentation et vous y tenez vraiment.

- Restez ouvert et disponible aux négociations. Il est fréquent que la discussion aboutisse à un consensus que l'employeur et l'employé auront su trouver à force d'ouverture et de discussions.

En cas de refus
- Fixez avec votre supérieur une nouvelle date de réunion, afin de réévaluer la situation quelques semaines, ou mois, plus tard. C'est une excellente façon de lui montrer votre motivation et votre persévérance.

- Demandez clairement la raison de son refus afin d'y travailler pour qu'il ne puisse pas refuser à nouveau votre requête lors de la prochaine rencontre.

- Gardez en tête qu'à défaut d'une augmentation prochaine, vous pouvez peut-être demander autre chose, comme quelques journées de RTT supplémentaires, une formation, ou encore un changement de poste.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience