Trucs et astuces pour enrayer la gueule de bois

Article par Sophie Bourgeois avec agence , le 19/11/2008 à 16h35 , modifié le 24/12/2009 à 12h32 0 commentaire

Les lendemains de fête sont parfois très durs à vivre, surtout si vous avez consommé de l'alcool sans modération ! À peine réveillé, vous êtes envahi par des maux de tête et quand vous vous levez, oups... le vertige vous guette ! Pour éviter ce " naufrage ", voici quelques conseils pour contrer les séquelles des soirées bien arrosées.

Tout le monde le sait, pour éviter la gueule de bois, il vaut mieux éviter de boire trop d'alcool, mais bien sûr, certains soirs il est très difficile de modérer sa consommation. Vous pouvez limiter les effets avec quelques précautions pour ne pas vous retrouver le lendemain en vrac, en suivant quelques trucs.
 
Comment prévenir la gueule de bois pendant la soirée ? Si vous ne pouvez réduire votre consommation, essayez d'alterner un verre d'alcool et un grand verre d'eau. L'alcool ayant un effet maximal pendant une heure environ, en espaçant vos verres d'alcool, vous évitez une montée d'alcoolémie.
 
Vous pouvez manger également tout au long de la soirée, à condition d'éviter les aliments salés qui risquent de vous donner soif. Les alcools à éviter pour ne pas se réveiller avec la gueule de bois... tous les vins contenant des sulfites, et puis les mélanges à base de whisky, vins rouges, vins blancs ou rosés, qui provoquent des migraines, difficiles à éliminer.
 
Pour limiter les effets de la gueule de bois, couchez-vous au moins une heure après le dernier verre d'alcool et en buvant avant de dormir un grand verre d'eau. Si vous devez vous lever la nuit pour uriner, buvez encore de l'eau. Si vous sentez encore des nausées, vous pouvez aussi provoquer des vomissements en buvant une tasse de café un peu salé, c'est une méthode radicale.
 
Reposez-vous ensuite et ne buvez que de l'eau pendant ce repos. Au matin, mangez des tartines de miel ; le fructose contenu dans le miel favorise l'élimination de l'alcool dans l'organisme et apaise l'estomac.
 
Notre conseil :
Évitez le paracétamol qui ne fait pas bon ménage avec l'alcool pour le foie et n'utilisez que très modérément l'ibuprofène, l'aspirine ou le naproxène, mauvais pour l'estomac dans ces circonstances. Optez plutôt pour les compresses de camomille tiède sur le front et les temps.
 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience