Une vie bouleversée

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 19/06/2006 à 17h01 , modifié le 19/06/2006 à 17h02 0 commentaire

Olivier a toujours su qu'un jour, il devrait recevoir un rein sain, la maladie évoluant inexorablement jusqu'à la destruction de sa fonction rénale. Hormis le respect d'une bonne hygiène de vie, celle-ci ne lui a jamais posé de problème. " Je vivais normalement, faisais du sport, je n'ai jamais eu besoin d'être dialysé (la dialyse est utilisée en cas d'insuffisance rénale aiguë ou chronique pour débarrasser le sang des impuretés que devraient normalement éliminer ses propres reins s'ils n'étaient pas défaillants), j'ai pris des médicaments mais cela ne représentait pas un handicap. "
Sauf depuis septembre 2001 où là, les médecins lui ont annoncé que ses reins ne fonctionnaient définitivement plus et qu'il fallait envisager une greffe. Olivier est immédiatement inscrit sur le registre national des malades en attente de greffes. Le jeune homme commence alors de contraignantes séances de dialyses. " Je m'y rends trois fois par semaine. Chaque séance dure quatre heures. Je ne fais plus de sport, j'ai dû aménager mes horaires de travail. Ce n'est pas toujours simple à vivre, mais il n'est pas question pour moi d'arrêter mon activité professionnelle. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience