• Bien-être
  • Santé

Un de mes proches a la grippe A : comment réagir?

Article par Clémence ORCEL , le 01/10/2009 à 14h35 , modifié le 01/10/2009 à 14h57 0 commentaire

L'épidémie de grippe H1N1 sévit désormais sur toute la planète. Quelqu'un dans votre entourage est touché par ce virus ? Voici les précautions à prendre, sans jamais céder à la panique.


Quelques rappels sur la grippe A


La grippe H1N1 est une maladie très contagieuse, mais qui détient un faible taux de mortalité (qui concerne principalement des personnes déjà affaiblies). Dans la majorité des cas, les malades ne présentent que des symptômes bénins et leur guérison est rapide et complète.
Le virus se propage généralement par la toux et les éternuements, ou en touchant une surface contaminée. Les symptômes de la grippe H1N1, qui peuvent durer jusqu'à une semaine, sont similaires à ceux de la grippe saisonnière. Ils peuvent inclure fièvre, éternuements, mal de gorge, toux, maux de tête, ainsi que douleurs musculaires et articulaires.
Le 11 juin 2009, l'OMS déclare le passage à la phase 6 : la grippe A est donc considérée comme une pandémie.

Comment se protéger en cas de contact avec une personne atteinte de la grippe A ?

Tout d'abord, tout contact avec un malade atteint de cette nouvelle grippe implique un traitement prophylactique par Tamiflu (un comprimé par jour pendant 7 à 10 jours).
Ensuite, il s'agit de prendre des "mesures barrière" : le malade doit en permanence porter un masque chirurgical pour ne pas contaminer son entourage, il doit éviter d'embrasser et de serrer la main à qui que ce soit. Lors de tout contact, il faut immédiatement se laver les mains au savon, mais il est préférable de les éviter au maximum.
Une personne souffrant de la grippe A doit rester isolée chez elle. Votre mari, enfant, colocataire a attrapé le virus ? Si vous avez le moindre doute sur les précautions à suivre, n'hésitez pas à appeler le 15 qui vous expliquera la marche à suivre.


Quelles sont les mesures d'hygiène à respecter lorsqu'on cohabite avec un malade de la grippe A ?


D'abord, il faut avoir une hygiène des mains irréprochable. Vous pouvez les laver avec de l'eau et du savon, mais aussi avec une solution hydroalcoolique, que vous trouverez en pharmacie. Ces solutions à base d'éthanol sont plus efficaces (que le savon) contre les microbes.
Ensuite, vous devez porter un masque chirurgical et ne pas oublier de le changer toutes les 4 heures environ.
Troisième précaution : la personne souffrante doit tousser dans des mouchoirs (en papier) et prendre la peine de les jeter tout de suite après. Autre reflexe à avoir : sortez régulièrement les poubelles remplies de mouchoirs ou de masques utilisés, en prenant soin de bien fermer les sacs.
Le malade est très contagieux quand il tousse : maintenez une distance d'un mètre cinquante entre vous, lors d'une quinte. (Mais de manière générale, il est conseillé d'éviter au maximum les contacts physiques.)
Aérez souvent votre appartement mais ne cédez pas à la panique : pas la peine de passer toutes vos pièces à la javel, trois fois par jour ! Pas de panique en cuisine non plus : vous pouvez manger avec la même vaisselle que la personne souffrante de la grippe A.


Que faire quand mon enfant est touché par la grippe H1N1 ?


L'idéal est de les garder à domicile pendant plusieurs jours et de leur faire porter des masques, comme l'explique le paragraphe précédent. Il faut donc appliquer les mêmes précautions qu'avec un adulte.
Concernant les bébés, la question récurrente est : "Peut-on les soigner au Tamiflu ?". L'agence européenne du médicament a rendu le 8 mai 2009 un avis favorable pour l'utilisation du Tamiflu sur les enfants de moins de un an, en cas de déclenchement du niveau 6 d'alerte.
Dans tous les cas, en France, un bébé atteint par la grippe A sera hospitalisé et la décision de lui administrer du Tamiflu ou non sera prise par une équipe pédiatrique.
Dernière recommandation : ne pas céder à la panique et ne pas communiquer vos angoisses au petit malade. Votre stress pourrait avoir des répercussions sur la guérison de votre enfant.


Grippe H1N1 : dangereuse pour les femmes enceintes ?


Les futures mamans figurent parmi les catégories à risques et souffrent cinq fois plus de complications. Pourquoi ? Entre autres, parce que pendant la grossesse, le système immunitaire est moins réactif, un peu en état de "veille".
Cette faiblesse immunitaire rend les femmes enceintes plus sensibles aux infections en général, et à la grippe en particulier. Le fœtus n'est pas contaminé in utero, mais si la mère est atteinte au moment de l'accouchement, il peut alors présenter une grippe grave à la naissance.
Ainsi, actuellement, il est conseillé aux femmes enceintes d'éviter les rassemblements, les lieux publics et évidemment, toute personne de son entourage atteinte du virus. En cas de pandémie, les futures mamans ne doivent pas hésiter à rester chez elles.
Dernier point : les femmes enceintes seront évidemment prioritaires dès la sortie du vaccin contre la grippe H1N1.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience