• Bien-être
  • Santé

Tout savoir sur l'homéopathie : l'interview du spécialiste

Article par Amandine Grosjean , le 26/10/2010 à 11h43 , modifié le 26/10/2010 à 12h01 0 commentaire

Rencontre avec Jean-Louis Masson, médecin homéopathe libéral et consultant au centre hospitalier Saint-Joseph & Saint-Luc et à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, vice-président du Syndicat national des médecins homéopathes français et auteur du livre " L'Homéopathie de A à Z " aux éditions Marabout.

Notre expert répond à 5 idées reçues sur l'homéopathie.

« L'homéopathie ne marche pas sur moi. »

Tout le monde peut se soigner par l'homéopathie. Si un traitement ne marche pas alors qu'il y a une indication thérapeutique, c'est que le médicament n'est pas le bon ou que la posologie n'est pas adaptée.

« Je mets plus de temps à soigner un rhume par homéopathie que par allopathie. »

Beaucoup d'études publiées montrent un retour à la normale plus rapide avec les traitements homéopathiques. Ainsi, la laryngite de l'enfant disparaît plus vite par homéopathie qu'avec des corticoïdes. L'homéopathie a aussi une vraie rapidité d'action dans les gastro-entérites, les rhinites, les états grippaux par exemple.

« L'homéopathie n'est qu'un effet placebo. »

L'efficacité de l'homéopathie a été mise en évidence dans plus de 5000 études et méta-analyses. Au XIXe siècle, ce fut la seule façon de soigner le choléra (mortalité inférieure à 9 % contre 56 %). Elle a aussi largement amélioré le devenir des patients atteints de tuberculose avant les antibiotiques spécifiques. Aujourd'hui, de nombreux hôpitaux travaillent avec des médecins homéopathes parce que l'association des deux types de traitement est un « plus » pour les patients !

« Elle n'a pas d'avantage par rapport à l'allopathie. »

Les médicaments homéopathiques n'ont ni toxicité chimique, ni interaction médicamenteuse, ni contre-indication (donc utilisation possible pendant la grossesse et chez les enfants), ni effet indésirable grave. De plus, ils sont bon marché !

« Les effets secondaires sont inexistants, je peux donc m'auto-médicamenter. »

Il n'y a pas d'effets indésirables graves pouvant conduire à une hospitalisation avec des séquelles comme l'on pourrait avoir avec l'allopathie. (10 000 mille morts par an en France par mésusage de médicaments allopathiques) En revanche, une mauvaise dilution inadaptée du médicament peut aggraver temporairement vos symptômes. Il est donc conseillé de demander l'avis d'un spécialiste.

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience