• Bien-être
  • Santé

Tout savoir sur l'arrêt cardiaque ou arrêt cardio-respiratoire

Article par Aurélie LAMBRON , le 26/06/2009 à 15h54 , modifié le 26/06/2009 à 16h40 2 commentaires

Jeudi 25 juin 2009, le King of Pop Michael Jackson est terrassé par un arrêt cardiaque. La mort subite par arrêt du coeur est la première cause de mortalité dans le monde. Retour sur ce phénomène qui touche tous les pays occidentaux, en raison d'un mode de vie dégradé par le stress et la mauvaise alimentation.

Chaque année, l'arrêt cardiorespiratoire tue plus de personnes que le sida, le cancer du poumon et l'accident vasculaire cérébral réunis. Sournois et imprévisible, l'arrêt cardiorespiratoire frappe n'importe qui et dans n'importe quelles circonstances.
 
Arrêt cardiorespiratoire, crise cardiaque ou infarctus du myocarde ?
 
Pour simplifier, un arrêt cardiorespiratoire est un problème d'instabilité du rythme cardiaque. Le cœur subit un dérèglement de son activité électrique. La personne victime d'un arrêt cardiaque est plongée en quelques secondes dans un état inconscient. Dans ce cas, il faut réagir vite : les chances de survie diminuent chaque minute de 7 à 10% (source : Guidelines 200 for Cardiopulmonary Resuscitation and Emergency Cardiovascular Care).
 
La crise cardiaque ou infarctus du myocarde est un problème de tuyauterie : une ou plusieurs artères se bouchent, la zone du cœur n'est plus irriguée, ce qui vient perturber le système électrique, et provoque, dans le pire des cas, l'arrêt du cœur.
 
 
Qui risque l'arrêt cardiaque ?
 
Tout à chacun peut un jour être confronté à la crise cardiaque. Il existe des facteurs aggravants comme l'âge, le fait d'être un homme, les antécédents familiaux ou les facteurs génétiques. L'hygiène de vie est la première cause de la crise cardiaque : stress, mauvaise alimentation, ou alimentation trop grasse, sont les ennemis de nos artères. 
 
L'éclairage d'un expert santé, le médecin Alain Ducardonnet, consultant santé pour TF1 et LCI.
 
Plurielles.fr : Quelle est la différence entre l'arrêt cardiorespiratoire et l'infarctus du myocarde ?
 
Alain Ducardonnet : On meurt tous du cœur. Quoi qu'il arrive, c'est forcément que le cœur s'arrête. Tant que le cœur bat, on peut être inconscient, les fonctions générales sont conservées. Par exemple,  pour la greffe cardiaque, on peut considérer qu'il y a une mort cérébrale, mais il faut que le cœur soit toujours battant pour pouvoir récupérer les organes en bonne santé. Donc cela veut dire que quand le cœur s'arrête, en effet, c'est la mort.

Alors après, lorsque que le cœur s'arrête, il peut y avoir plein de causes. Sur un sujet de 50 ans, la cause la plus fréquente d'un arrêt brutal du cœur, c'est l'infarctus. Il y a d'autres maladies bien sûr, il peut y avoir l'arrêt respiratoire, les maladies cérébrales. Mais c'est vrai qu'à cet âge là et dans le profil, ce sont les logiques auxquelles on pense le plus. On peut faire une crise cardiaque sans faire d'arrêt cardiaque mais la mort subite à 50 ans est liée dans 80% des cas à uninfarctus.
 
Plurielles.fr : Quel est le scénario de l'infarctus ?
 
Alain Ducardonnet : L'infarctus en fait, ce sont les artères qui s'encrassent et qui à un moment donné se bouchent. Quand une artère se bouche, toute la zone qui est en aval va mourir progressivement, elle ne sera plus irriguée. Dans le coeur, cela devient une zone extrêmement irritable sur le plan électrique. A chaque fois qu'il y a une impulsion qui part, cela va créer une espèce d'orage dans le cœur et à un moment, cela peut tout désynchroniser. Et quand ça désynchronise, c'est l'arrêt du cœur. Voilà l'enchaînement. 
 
Plurielles.fr : Y a-t-il des causes inexpliquées ? Cela peut-il arriver à n'importe qui, n'importe quand ?
 
Alain Ducardonnet : Les causes inexpliquées, ce sont les jeunes sportifs qui meurent sur le terrain c'est très spécifique aux jeunes sujets. Dans le cas de Michael Jackson (qui vient de mourir à l'âge de 50 ans d'un arrêt cardiorespiratoire, ndr), je pense que l'on a plusieurs causes possibles.
 
Plurielles.fr : Quels sont les facteurs qui ont pu dégrader la santé de Michael Jackson ?
 
Alain Ducardonnet : Tout vient apporter sa petite pierre. Le fait d'avoir voulu se faire dépigmenter plusieurs fois. Quand on fait ce genre d'intervention, on est obligés d'utiliser des corticoïdes pour faire que la peau se régénère plus facilement et qu'il y ait moins d'inflammation. Les corticoïdes au long cours fragilisent les artères, augmentent la tension artérielle, favorisent le diabète. Ce sont des choses qui, répétées, peuvent être dangereuses pour l'organisme.

Après on a raconté, - est-ce que c'est vrai, est-ce que ce n'est pas vrai - qu'il eu quand même pas mal de séances de caissons hyperbares pour se donner un aspect jeune. Même si cela a été surement bien fait, à force de faire des séances de ce type, cela peut donner des petites lésions, en particulier cérébrales.

Après clairement, le plus toxique pour lui, cela a dû être les mélanges de médicaments qu'on a dû lui donner. On dit qu'il ne prenait pas de drogues, mais par exemple la cocaïne est une source majeure d'infarctus, Maradona en est un bel exemple. Je ne dis pas qu'il prenait de la cocaïne, par contre on sait qu'il prenait des antalgiques sous toutes ses formes, qu'il avait sûrement des corticoïdes quand il s'est fait opérer, ré-opérér, pour arriver à avoir une peau comme il voulait. On lui a sûrement administré des tas d'hypnotiques pour dormir, les corticoïdes excitent, les autres endorment, ce sont des cocktails détonants. L'organisme est tolérant mais arrivé à 50 ans, un sujet qui a eu du stress, des agressions médicamenteuses, un mode de vie et une hygiène alimentaire pas forcément exceptionnels, qui n'était pas d'une constitution particulièrement robuste, qui ne faisait peut-être pas d'activité physique, est plus sujet à un infarctus.

Ce ne serait pas aberrant que l‘autopsie nous dise qu'il a fait un infarctus. Cela semble un peu dérisoire de parler des causes de sa mort et d'aller chercher des explications... Aujourd'hui il y a plein de gens qui meurent d'un infarctus dans la rue, on va pas chercher des explications, cela correspond à la civilisation, on se nourrit mal, on ne fait pas d'activité physique, on laisse le cholestérol évoluer, on a plein d'éléments qui vont faire vieillir les artères plus vite que prévu et donc un jour ou l'autre, il y a une artère qui se bouche.
 
Plurielles.fr : Michael Jackson est visiblement décédé très rapidement...
 
Alain Ducardonnet : C'est malheureusement assez classique, les gens vont très bien et puis tout à coup, en l'espace de 30 secondes, survient cette espèce de grande douleur dans la poitrine et c'est l'infarctus. L'artère se bouche, il y a toute une zone qui n'est plus irriguée, brutalement derrière il y a l'espèce d'anarchie électrique qui fait que le cœur s'arrête. Cela peut prendre 1, 2 , 3 minutes pas plus. A partir de ce moment, il reste à peu près 5 minutes pour engager une manœuvre de réanimation et éventuellement sauver les gens.
 
Plurielles.fr : Comment réagir face à quelqu'un qui fait une crise cardiaque ? Quels sont les bons réflexes ?
 
Alain Ducardonnet : Il n'y a qu'un geste à faire, c'est le massage cardiaque. On ne fait plus de bouche à bouche, on fait un massage cardiaque c'est ça qui permet d'attendre les secours. Et puis si on a la chance d'avoir un défibrillateur semi-automatique dans le coin, ça aide bien. Mais dans tous les cas aujourd'hui, c'est simple, si quelqu'un s'écroule a priori totalement inconscient, on appelle les secours et on masse. 
 
Plurielles.fr : Quelles sont les principales causes de l'infarctus ?
Alain Ducardonnet : La nourriture,  le diabète, le gros ventre, ce sont toutes les causes habituelles de la crise cardiaque, tout est lié au mode de vie.

Pour en savoir plus : www.arret-cardiaque.com/
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • BERNARD WIND, le 06/08/2009 à 00h28 : Ayant eu plusieurs...infarctus du myocarde (coeur), je connais tres bien les symptomes annonciateurs d'un arret cardiaque... le caillot de sang peut se former dans n'importe quelle partie du corps, munissez vous de...NATISPRAY trinitrine/a pulveriser sous la langue...puis appelez un medecin vous serez sauves.
  • Catherine, le 29/06/2009 à 23h31 : Ce qui à tué Michael se sont les accusations . IL était un homme bon , généreux ,sensible , une âme pure et certains en on profités se qui l'a détruit .

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience