• Bien-être
  • Santé

Je me suis faite opérer de la myopie

Article par Sandrine Leveugle , le 11/06/2007 à 16h39 , modifié le 11/02/2008 à 16h10 3 commentaires

De la réflexion à l'opération, il se passe souvent de nombreux mois avant de se lancer dans une intervention chirurgicale touchant les yeux. Une journaliste de la rédaction de Plurielles s'est lancée. Elle vous livre son témoignage.

La prise de décision
Il a fallu de nombreux mois pour que je me décide à me faire opérer de ma myopie. Depuis que j'ai été obligée de mettre des lunettes à l'âge de 22 ans, il était hors de question pour moi d'envisager une autre solution : j'avais les yeux trop secs pour mettre des lentilles, et l'idée d'envisager une chirurgie ne m'emballait pas vraiment. Malgré tout, les lunettes n'étaient qu'un pis aller, et surtout elles me gênaient pour pratiquer la plongée sous-marine. Un ami plongeur qui s'était fait opérer m'a fait miroiter les avantages de sa vie sans lunettes.
J'ai donc commencé à me renseigner autour de moi, et tous mes interlocuteurs étaient enchantés de l'opération. Nombreux sont ceux qui m'ont même parlé de " nouvelle vie " ! Je me suis également renseignée sur internet, j'ai lu des articles sur cette chirurgie, et l'idée s'est progressivement transformée en décision.

J-30 : J'ai rendez-vous avec un chirurgien qui m'a été conseillé par plusieurs personnes. Pour ce genre d'opération, il est particulièrement important de se sentir en confiance avec l'équipe médicale. Au cours de cette première rencontre, il me pose de nombreuses questions pour évaluer ma motivation à me faire opérer, puis il m'explique comment l'opération va se dérouler concrètement. Il effectue ensuite plusieurs examens qui doivent déterminer si je suis opérable ou pas. Ouf ! La réponse est oui ! Je suis enthousiaste mais, en moi-même, une petite voix ne peut s'empêcher de me susurrer " dans quoi te lances-tu ?... "

J-20 : Second rendez-vous, obligatoire. Entre temps, j'ai pu réfléchir à tout ce que m'a dit le chirurgien, le rappeler pour lui poser certaines questions (est-ce que je peux écouter de la musique pendant l'opération ? La réponse est non, car le chirurgien doit pouvoir communiquer avec son patient) et de confirmer ma décision.

J-3 : J'arrête de me maquiller les yeux, et notamment de mettre du mascara.

J-1 : Je pense à l'opération pendant toute la journée. Mais je me surprends moi-même, c'est à peine si je suis angoissée à l'idée de " passer sur le billard " le lendemain. Le soir, je consacre une demi-heure à bien me démaquiller les yeux. Et puis je prends un léger calmant pour être certaine de pas trop mal dormir.

Jour J : Le matin, je ne me maquille pas et je ne mets pas de parfum. Par contre, je me lave soigneusement les cheveux, car je sais que je ne pourrai par le faire le lendemain afin d'éviter les projections d'eau dans les yeux en pleine cicatrisation. Une heure avant d'entrer à la clinique, je prends à nouveau un anti-anxiolytique (prescrit par le médecin).


Heure H
J'arrive à 11 heures à la clinique. Après un examen de vérification de l'état de mes yeux, une infirmière me fait passer une blouse et un bonnet stériles, ainsi que des protège chaussures. Je m'allonge sur la table d'opération, la tête bien maintenue. Le chirurgien m'explique étape par étape ce qui m'arrive. Il commence par poser l'écarteur de paupières, afin que l'œil reste bien ouvert pendant toute l'opération. Puis il anesthésie l'œil droit avec un collyre, et me demande de fixer une lumière rouge au-dessus de moi. Là, je ne rentre pas dans les détails techniques, mais je ne sens rien du tout. Je me garde bien d'effectuer tout mouvement, et je ne perds pas de vue la lumière ! Mon œil est ensuite rincé afin d'éliminer toutes les particules étrangères, puis la cornée est replacée sur l'iris. " C'est terminé pour l'œil droit ", m'annonce le chirurgien. Je n'en reviens pas, en à peine 8 minutes, c'est fini ! Enfin presque, il faut renouveler le processus pour l'œil gauche.

Heure H + 1 heure
Je sors du bloc avec deux yeux neufs. Enfin, pour le moment je ne m'en rends pas trop compte, j'ai des lunettes noires pas très sexy qui m'empêchent d'être éblouie par la lumière. Je prends une collation, et au bout d'un quart d'heure le chirurgien me donne son feu vert pour que je rentre chez moi : " Couchez-vous, et faites une sieste de deux heures. Après, commencez à mettre les gouttes que je vous ai prescrites ".

Heure H + 2 heures 
Je suis à la lettre les indications du chirurgien. Je me mets au lit, avec les coques sur les yeux pour éviter de me les frotter. Je n'ai toujours pas mal, mais mes yeux sont plutôt larmoyants. Quand je me réveille deux heures plus tard, j'ai du mal à les ouvrir pour mettre les premières gouttes, mais tout de suite après cela va déjà mieux. Progressivement, je me réhabitue à la lumière et dès le soir, je peux à nouveau regarder la télé !

J+ 1 : Dès mon réveil, j'enlève les coques, j'ouvre les volets et je redécouvre le monde sans lunettes. Je vois loin, c'est incroyable ! Je dois toujours faire attention à ne pas me frotter les yeux. J'ai rendez-vous avec le chirurgien pour une visite de contrôle. J'ai déjà récupéré 10/10 aux deux yeux !

J+3 : Je peux me remaquiller, et je retourne travailler. Avant de partir de chez moi, j'ai encore le réflexe de vouloir prendre mes lunettes, mais non, il faut que je m'habitue à ce plus les avoir sur le nez... Dans la rue, je passe mon temps à lire tous les panneaux indicateurs pour tester ma nouvelle vue.

J+15 : Deuxième visite de contrôle. Tout va bien, j'ai une légère difficulté à lire de près, mais c'est normal, il faut que mes yeux se réhabituent à faire la mise au point entre le lointain et le proche... D'ici trois mois, il n'y paraîtra plus. Ma " nouvelle vie " commence !

J+ 2 ans : Quasiment encore chaque jour, je savoure mes " nouveaux " yeux. Ma vision n'a plus bougée depuis l'opération, et j'attends la presbytie de pied ferme, d'autant plus qu'une nouvelle chirurgie permet également de s'en débarrasser : je pense que je n'hésiterai pas une seconde !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Sakine, le 29/12/2007 à 18h21 : Dois -t- on atteindre un certain age pour se faire operer de la myopie car j'ai 14 ans j'aimerais ne plus porter de lunette mais je ne veux pa de lentille PS: repondez sur vite svp
  • Nicole llonch, le 07/09/2007 à 08h06 : J'ai hésité longtemps pour l'opération et maintenant je myope et presbyte, peut on opérer l'une après l'autre ou les deux à la fois. Merci
  • Sandy17, le 27/08/2007 à 13h07 : Moi aussi j'y pense a me faire operer. Mais j'ai peur car j'ai entendu dire, est ce vrai ou pas, on ne doit pas bouger les yeux pendant l operation car on peut perdre la vue.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience