• Bien-être
  • Santé

Stop à la cigarette, les aides au sevrage

Article par Céline Varnier , le 08/02/2010 à 19h29 , modifié le 08/02/2010 à 19h37 1 commentaire

Arrêter de fumer, c'est avant tout une question de motivation mais pas que... Des aides au sevrage existent. Plurielles.fr vous dit tout sur les patchs et les aides aux ex fumeurs !

La dernière, c'est promis ! Vous l'avez pensé, mais en plus vous l'avez fait. Cependant, arrêter de fumer n'est pas une sinécure et les risques de rechute sont réels. La cigarette entraîne une dépendance dont il est difficile de se débarrasser pour toujours. Et, s'il n'y a pas de remède miracle, certains conseils sont plus qu'efficaces. Alors soufflez !
 
Le plus important pour arrêter de fumer est d'être réellement motivé et résolu. Si vous commencez ce sevrage sous la contrainte ou pour faire plaisir à quelqu'un d'autre, vous avez  toutes les chances d'échouer et de recommencer, quelques jours, quelques semaines ou quelques mois après... Première étape, analyser quel fumeur dépendant vous êtes, -pardon, ..vous étiez ! - pour être sûr d'y arriver.

Arrêter de fumer, mode d'emploi

750 000, c'est, en France, le nombre de personnes qui arrêtent de fumer pendant au moins un an, soit plus de 2 000 personnes par jour. (Chiffres 2007 de l'INPES)
 

La cigarette, et après...
 
Après 8 heures sans fumer
- La totalité du monoxyde de carbone que contenait votre dernière cigarette a quitté votre système sanguin.
- La concentration d'oxygène que contient votre sang revient lentement à la normale.
 
Après 24 heures
- Le risque de crise cardiaque est déjà moins grand que lorsque vous fumiez.
- La nicotine commence lentement à être évacuée de votre organisme.
 
Après 48 heures
- Vos terminaisons nerveuses recommencent lentement à se régénérer.
- Votre odorat et votre goût renaissent.
 
Après 72 heures
- La nicotine a presque entièrement quitté votre organisme.
- Vos bronches se relâchent et votre capacité pulmonaire s'accroît.
 
De 2 semaines à 3 mois
- Votre circulation sanguine s'améliore encore. Votre sang contient plus d'oxygène. Faire de l'exercice est plus facile !
- Vos poumons se mettent à mieux fonctionner. Chez certaines personnes, la capacité respiratoire peut s'accroître de 30 %, à condition d'avoir cessé avant l'apparition de dommages irréversibles au système respiratoire.
 
Après 1 an
- Les cils vibratiles de vos poumons se sont régénérés. Ils facilitent l'évacuation de substances étrangères et protègent mieux vos poumons des maladies. Finis la toux persistante, les rhumes à répétition et l'essoufflement !
- Vous êtes un non fumeur ! Mais, attention, vous devrez rester sur vos gardes et apprendre à reconnaître les situations qui pourraient vous inciter à recommencer un jour.
 
Après plus d'un an
- Chez les ex-fumeuses, les risques d'un cancer du col de l'utérus sont les mêmes que chez les non fumeuses.
- Les risques de maladies cardiaques chutent de moitié.
- Les risques de contracter un cancer de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, des reins ou du pancréas continuent à baisser.
 
Après 10 ans sans tabac
- Vous courez deux fois moins de risques de mourir du cancer du poumon.
- Vos risques d'accident cardiaque sont les mêmes que ceux d'un non fumeur.
 
Les meilleures aides au sevrage
 
Pour mettre toutes les chances de votre côté et ne jamais reprendre la cigarette, il existe de nombreuses solutions. Les plus connues sont les substituts nicotiniques. Ils agissent en réduisant les symptômes du sevrage, permettant ainsi au fumeur de prendre de nouvelles habitudes. Ils se présentent sous différentes formes : patchs, gommes à mâcher, comprimés sublinguaux, inhalateurs ou pastilles à sucer telles les NiquitinMinis de Niquitin®. Deux dosages, 1,50 ou 4 mg, 7,90 € le tube. Ou les Nicopass 2,5 mg des Laboratoires Pierre Fabre Santé (ne pas dépasser 15 pastilles par jour et 9 mois de traitement). À partir de 3,60 €. Ou encore les Nicorette® Patch en 15, 10 et 5 mg/16 h. Boîte de 28 patchs, 90 €.

Par ailleurs, il existe d'autres aides comme le chlorhydrate de bupropion ou la varénicline, délivrés seulement sur prescription médicale. Et pourquoi pas les fausses cigarettes sans tabac ! Smok-it a lancé en 2009 la première cigarette électronique 100 % non cancérigène : elle est capable de reproduire artificiellement le goût et la fumée d'une cigarette classique. 2 versions : jetable ou rechargeable, avec ou sans nicotine. 20 et 79 €. Côté médecines douces, certains préconisent l'acupuncture ou l'auriculothérapie.

Enfin, il existe le Dakotapass, une méthode adaptée à chaque individu selon son rapport au tabac. Il suffit d'acheter un Pass "J'arrête de fumer" et vous pourrez alors au choix assister à un séminaire de sensibilisation, apprendre des techniques de relaxation et même entrer en contact avec un coach personnalisé au début du sevrage. Vos inquiétudes se dissiperont et votre volonté s'en trouvera renforcée ! Une petite carte pour un soutien maximum, des conseils, des astuces et des réponses pour une motivation toujours plus solide. 199,90 €. 
 
Les patchs, l'avis du spécialiste 
Selon le docteur Tango, médecin tabacologue, "L'utilisation du patch 24 h permet une amélioration de la qualité du sommeil pendant l'arrêt du tabac. Cependant, dans quelques cas, des insomnies peuvent subvenir. On peut les éliminer en retirant son patch après 16 h seulement au lieu de le garder jusqu'au lendemain, mais il y aura alors une perte de la protection contre les symptômes de manque le lendemain matin. On peut compenser cette perte avec des gommes ou des comprimés avant que le nouveau patch commence à faire son effet. Parmi les personnes suivies dans une consultation spécialisée en tabacologie, on a constaté que l'erreur la plus fréquente consiste à utiliser des doses trop faibles de substituts nicotiniques. Cette erreur mène à une perte de protection contre les symptômes de manque de la cigarette, donc à plus de rechutes !"
 
En savoir plus : http://www.tabac-info-service.fr/, http://www.tabac-liberte.com/ ou http://www.quitterlacigarette.com/ 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Isabelle, le 10/02/2010 à 18h43 : Pour ma part je n'arrivais pas à me passer du gestuelle, donc impossible dans le temps de me débarrasser de la nicotine sereinement. Alors j'ai acheté une cigarette électronique de la marque KYF, et je suis étonné d'avoir arrêté depuis 1 mois et demi et de ne pas avoir fumé une seule autre cigarette et cela quasiment sans stress. Vive la technologie!

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience