Une société cruelle avec les "vieux"

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 03/05/2007 à 16h36 , modifié le 11/07/2007 à 17h00 1 commentaire

C'est suite à plusieurs " agressions extérieures " que l'idée est venue à Viviane Blassel de mettre toutes ses réflexions par écrit. " Entre la lettre de la sécurité sociale qui arrive une beau matin, alors que vous affichez à peine 58 ans, pour vous annoncer ce que vous toucherez à la retraite, le banquier qui vous regarde avec des grands yeux tout ronds quand vous lui parlez emprunt ! J'ai dit, ça suffit. Déjà que vieillir n'est pas facile, si en plus il faut raser les murs, où va-t-on ? "
Il est vrai que la société d'aujourd'hui est cruelle avec les " vieux ". Elle a tendance à faire d'eux les ennemis des jeunes, les accusant de prendre leurs jobs, de coûter trop chers. " La société n'aime pas ses parents, ses anciens. On les parque dans des maisons. Mais que ça plaise ou non, on est là et il va falloir faire avec. On peut très bien vivre ensemble. " Et comme le fait si justement remarquer Viviane, à 20 ans qui n'a pas eu ce regard peu amène sur les cinquantenaires et plus !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Pierre, le 28/12/2009 à 18h41 : Non la société n'est pas cruelle avec les vieux. Surtout quand on regarde ce dont ils bénéficient (un record de tous les temps) et ce qu'ils laissent : un avenir vide. S'ils avaient au moins conscience de la situation et cessaient de revendiquer toujours plus d'aisance matérielle et montraient une vraie préoccupation active et politique de l'avenir, les nouvelles générations les respecteraient comme on le faisait jadis.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience