• Bien-être
  • Santé

Sensibilité dentaire : mieux vaut la prendre au sérieux

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 28/06/2013 à 15h34 , modifié le 09/01/2015 à 15h12 1 commentaire

Malgré les contraintes, il semblerait que les Français fassent peu de cas de leur sensibilité dentaire. Et pourtant, les raisons de s'en préoccuper sont multiples.

Elancements ou sensations de gêne sur la gencive ou la dent, Aïe aïe, aïe. Si l'on prend soin de l'aspect esthétique de notre bouche, préoccupés que nous sommes par nos dents blanches, on ne prend pas assez en compte toutes ces  petites douleurs dans notre bouche. C'est en tout cas ce qu'a conclu une étude menée par l'IFOP en collaboration avec la marque Sensodyne (du groupe GlaxoSmithKline). Pourtant, sur les 1005 personnes interrogées, 58% déclaraient souffrir de sensibilité dentaire à des fréquences variables, lors du brossage ou lorsque la bouche est en contact avec des aliments chauds ou froids.


Ces petites douleurs, loin d'être anodines, peuvent être le signe de problèmes plus conséquents, comme l'explique le Dr Céline Gaucher, chirurgien-dentiste. « Tout ce que le patient ressent au niveau de ses dents est un signe d'alerte comme toute autre douleur ou toute autre sensibilité du corps. [...]La sensibilité au chaud ou au froid peut être le signe d'un début de maladie carieuse avec lésions ou d'une maladie parodontale avec la dentine mise à nue. [...]La sensibilité lors du brossage des dents, quant à elle, peut signifier la rétractation de la gencive ou l'érosion dentaire ».
 
D'où l'intérêt d'en parler avec son praticien lors de la visite de contrôle annuelle ou de consulter rapidement si la douleur s'accroit. Dans les faits, l'étude montre que 53% des personnes s'en inquiètent, alors que 73% se soignent ou consultent en cas de maux de tête. « Il y a une différence entre la douleur d'un mal de tête ou d'un mal de dos et une simple gêne causée par une sensibilité dentaire. Si le patient n'a pas très mal, il laisse malheureusement cette gêne de côté et attend d'avoir vraiment mal pour consulter » constate encore le Dr Céline Gaucher. En effet, environ 30% estiment que les petites gênes dentaires sont un lot commun et 27% que l'on peut vivre avec.

 

Face à la sensibilité dentaire, seuls 31% des Français touchés déclarent utiliser un dentifrice spécifique. « Utiliser un dentifrice et un bain de bouche au quotidien, c'est une bonne première démarche de la part du patient. Ensuite, en parler avec son chirurgien-dentiste est aussi un bon réflexe puisqu'une sensibilité dentaire peut cacher un problème plus grave, détectable essentiellement par un spécialiste » conclut le Dr Céline Gaucher.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • isis75, le 01/07/2014 à 12h22 : Super article, merci. Pour des dents saines et d'une blancheur éclatante, il y a aussi "beconfident" que l'on peut utiliser. Ce sont des produits à base de composants naturels, inoffensif pour l'émail et très efficace pour blanchir ses dents.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience