• Bien-être
  • Santé

Santé des enfants : Malbouffe et bonnes notes ne font pas la paire !

Article par Léa BORIE , le 29/12/2014 à 17h09 , modifié le 29/12/2014 à 17h24 0 commentaire

Les repas trop fréquents au fast-food rendraient les enfants moins performants à l'école selon une étude. Décryptage.

Hamburger, nuggets, frites, sodas, sauces barbecue... Fast-food = Bad marks ? C'est du moins l'adéquation qui a été mise en avant par des chercheuses américaines, dont l'étude a été publiée dans le "Clinical Pediatrics", et relayée en France par Le Figaro.


Le fait de manger plusieurs fois par semaine de la malbouffe réduirait les capacités en lecture, en mathématiques ou encore en sciences des enfants d'une dizaine d'années. Leurs progrès scolaires seraient amoindris par rapport aux autres. Un écart de progrès évalué jusqu'à moins 20%. Les effets du fast-food auraient alors une influence directe sur la réussite scolaire.


Pour obtenir ces résultats, les deux chercheuses, Kelly Purtell et Elisabeth Gershoff, toutes deux professeurs d'Université américaines, ont recueilli des données auprès de 11 740 enfants, à trois ans d'intervalle.
 
Ce phénomène s'expliquerait par la faible qualité nutritionnelle des menus proposés dans les fast-foods. De quoi empêcher un développement cognitif satisfaisant. La mémoire serait affectée par des aliments trop sucrés et trop gras. Ce qui atteste d'autres méfaits de la malbouffe, au-delà de l'obésité infantile déjà très décriée par notre société.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience