• Bien-être
  • Santé

La rosacée ou couperose, une vraie maladie de la peau

Article par Laurence B. , le 28/01/2008 à 18h06 , modifié le 19/05/2009 à 17h30 1 commentaire

Des joues roses voire bien rouges, lors d'un changement de température brutal, d'une exposition au soleil ou de la consommation d'un plat épicé ne sont pas à prendre à la légère. En effet, il s'agit d'une maladie de peau, appelée " rosacée ", qu'il est recommandé de prendre en charge dès son apparition.

Causes et manifestations de la rosacée
La rosacée, plus communément appelée couperose, touche 4 millions de Français et plus particulièrement les femmes à peau claire. Elle se manifeste au niveau du visage et du cou, par des rougeurs transitoires ou permanentes, par des vaisseaux dilatés voire, lors de cas plus graves, par des boutons qui peuvent faire penser à de l'acné.
Cette maladie de peau, évolutive dans la majorité des cas, est d'origine vasculaire. Elle est due à des troubles de la circulation sanguine au niveau de la face. En général, la rosacée débute vers 25 ans et connaît un pic entre 45 et 50 ans. Elle peut entraîner d'importantes répercussions psychologiques, notamment dans Femme atteinte de rosacéeles cas les plus graves. En effet, ces rougeurs du visage cachant, en définitive, une maladie peu connue, est souvent associée à un problème de grande timidité, de stress intense ou même d'alcoolisme. Alors, comme le souligne le docteur Martine Teillac, psychanalyste à Paris « il est important qu'une personne atteinte de rosacée, en parle et explique sa maladie afin de se libérer du regard des autres et puisse la vivre mieux. »
 
Traitements
En cas de doute, il est recommandé de consulter, car seul le médecin pourra établir le bon diagnostic et proposer un traitement adapté. Celui-ci sera prescrit en fonction du stade de la maladie qui en comprend quatre. Cela peut donc aller de la simple application d'une crème à des séances de laser ou d'électrocoagulation, voire à de la chirurgie dans certains cas très graves, mais heureusement rarissimes. Ce traitement ne guérit pas de la rosacée, mais permet d'espacer les poussées.
 
Quelques situations aggravantes à éviter :
- les variations brutales et importantes de température.
- la consommation de mets épicés, trop poivrés ou pimentés.
- les expositions au soleil.
- la prise de boissons alcoolisées.
- les efforts physiques trop intenses.

Visuel livret rosacéeMesures d'hygiène à respecter au quotidien :
- nettoyez doucement le visage avec les doigts, avec un pain sans savon et de l'eau tiède.
- essuyez votre peau sans la frotter.
- n'utilisez pas de crèmes trop grasses ou trop épaisses, préférez une crème légère et fluide.
- évitez les gommages et choisissez des cosmétiques non irritants.
- n'hésitez pas à appliquer une protection solaire avec un indice élevé (30 ou plus). 
 
La 2è semaine nationale d'information sur la rosacée baptisée « Ne rougissez pas de vos rougeurs ! » se tiendra du 4 au 9 février. A cette occasion un livret d'information sera disponible chez les dermatologues et les médecins généralistes.
Pour en savoir plus, consultez le site dédié à la rosacée.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Le roux, le 01/02/2009 à 12h35 : J'en ai assez je ne sais plus quoi faire ma peau est seche pleine de plaque on ma dit que cetait la couperose rosacee mais les traitements ne me font rien .par contre au soleil jai une tres belle peau

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience