• Bien-être
  • Santé

Règles : tampons et serviettes, le vrai du faux

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 05/12/2007 à 16h35 , modifié le 12/02/2008 à 10h59 2 commentaires

Sujet on ne peut plus intime que celui des règles et de l'utilisation de tampons ou de serviettes périodiques. Les croyances sont encore tenaces dans ce domaine. Il ne faudrait pas dormir avec un tampon, il provoquerait des infections, les serviettes : des cystites ... Le point avec le docteur Gérard Salama, gynécologue à Paris.

Une jeune fille peut-elle mettre des tampons dès ses premières règles ?
Oui, il n'y a aucune contre-indication. Beaucoup de jeunes filles ont une appréhension la première fois, c'est pourquoi il est nécessaire qu'elles connaissent bien leur corps. Si elles n'arrivent pas à l'introduire au bout de trois ou quatre essais, il est préférable qu'elles demandent l'avis du médecin. Sachez que l'hymen est élastique et qu'à ce niveau il n'y a aucun problème.
(hymen : membrane obstruant plus ou moins l'entrée du vagin chez une jeune fille vierge)
 
Les tampons peuvent-ils favoriser les infections gynécologiques ?
Non, un tampon ne peut pas être à l'origine d'une infection. Mais il peut majorer une infection déjà présente. Attention au tampon oublié, cela arrive. Si cet oubli dépasse 24 heures, il est préférable de consulter votre médecin pour qu'il procède à une désinfection. Une odeur malodorante vous alertera de toute façon assez vite.
En cas d'infection gynécologique avérée ou si vous êtes sujette à ce type de problèmes, il est préférable de mettre une serviette périodique.
 
A ce propos qu'appelle-t-on le « syndrome du choc toxique » ?
Ce choc est rarissime mais très grave. Il serait occasionné par la présence d'une bactérie dans le vagin. Le tampon accentue alors un déséquilibre des muqueuses vaginales et déclenche une infection fulgurante. Les symptômes sont similaires à ceux d'une grippe : frissons, fièvre... En cas de doute il faut consulter immédiatement. avant qu'un choc infectieux, parfois mortel, ne s'installe. 
 
Une serviette périodique peut-elle être responsable d'infection urinaire ?
Non, là encore il n'y a aucun risque à porter une serviette. Cela peut, tout au plus, provoquer chez certaines femmes plus sensibles quelques irritations voire un léger dessèchement des muqueuses.
 
Peut-on dormir avec un tampon ?
Oui, contrairement à ce que l'on peut entendre parfois, vous pouvez garder un tampon toute la nuit (7 à 8 h). Dans la journée changez-le quand même plus souvent, toutes les 3 ou  4 heures. Cela dépend aussi de votre flux sanguin.
 
Peut-on mettre un tampon quand on porte un stérilet ?
Oui, c'est possible. Sauf dans les deux jours qui suivent la pose du stérilet par le gynécologue. Le médecin laisse toujours le fil du stérilet un peu plus long, celui-ci remontant naturellement durant ces 48 heures. 
 
Faut-il privilégier un tampon avec un applicateur ?
C'est un choix très personnel. Certaines femmes ne jurent que par les tampons avec applicateur et d'autres non. L'important est surtout que chacune se sente à l'aise avec le produit choisi et qu'elle respecte une hygiène totale en se lavant les mains avant et après la pose.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Lorie, le 07/12/2007 à 11h02 : Avec mes amies l'autre soir nous avons eu une grande discussion sur le sujet il y avait les pros tampons et les pros serviettes, je me suis aperçu qu'il y avait encore beaucoup de femmes qui préféraient mettre des serviettes.
  • Fabienne, le 07/12/2007 à 10h59 : J'ai une fille de 14 ans et c'est vrai que ça n'est pas toujours facile d'aborder ce sujet et pour ma part j'ai préféré qu'elle demande conseil à mon gynéco pour qu'il lui explique bien comment mettre un tampon.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience