Quand peut-on parler de varice et de phlébite ?

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 30/01/2006 à 11h55 , modifié le 30/01/2006 à 11h55 0 commentaire

On commence à parler de varice quand une veine devient saillante, que l'on peut la sentir sous la peau, et que son diamètre fait plus de trois millimètres. Elle peut à long terme devenir tortueuse et grosse comme un pouce. Mais avant ce stade-là on voit parfois apparaître des complications telles que des problèmes cutanés en rapport avec la mauvaise oxygénation des tissus et les œdèmes (eczéma variqueux, dermite pigmentaire ocre).
Quant à la phlébite superficielle (thrombose) il s'agit d'un caillot qui se forme dans la varice et la bouche. Très rapidement la veine devient très dure, douloureuse, on la sent sous la peau. Il faut consulter le plus vite possible. Car si le caillot situé dans une veine superficielle s'étend au réseau veineux profond, il existe un risque d'embolie pulmonaire par migration de ce caillot dans le poumon, ce qui se traduit par une asphyxie dans le pire des cas.

TOUT SAVOIR SUR
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience