Première technique : "la bascule" ou monovision

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 09/02/2006 à 17h28 , modifié le 09/02/2006 à 17h56 0 commentaire

" Cette technique particulière ne convient pas à tout le monde " souligne le docteur Montin. En effet, il s'agit de privilégier la vision de loin pour un œil et la vision de près pour l'autre. Méthode qui peut surprendre au premier abord, mais qui répond aux attentes de certains presbytes. A l'inverse, d'autres ne la supportent pas du tout. " Le cerveau est tout à fait capable de s'adapter et de vous donner l'impression de voir de la même façon des deux yeux. Il peut regarder quelque chose avec un œil et autre chose avec l'autre. "
Cette méthode de correction est en fait classique et habituellement utilisée chez les porteurs de lentilles qui deviennent presbytes, comme les myopes.
Le principe
Comme pour la chirurgie de la myopie, c'est le laser (ou lasik) qui est utilisé. Pour une personne atteinte de presbytie classique, qui voit donc de loin mais plus de près, le chirurgien préserve la vision de loin pour l'œil directeur et privilégie la vision de près pour l'autre œil. Une légère myopie est ainsi créée. Le décalage entre les deux yeux ne doit pas être trop élevé. " Il est important de noter, observe le spécialiste, que lors de la consultation nous mettons la personne dans la situation afin de lui faire comprendre le mécanisme de l'opération. " (Pour avoir essayé, on ne se rend compte de rien, le cerveau adapte naturellement la vision. NDLR)
Le chirurgien recrée une cambrure du centre de la cornée et creuse en périphérie, afin de permettre aux rayons lumineux d'être mieux focalisés sur la rétine et de rétablir la vision de près.

TOUT SAVOIR SUR

de œil

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience