• Bien-être
  • Santé

Peut-on faire confiance aux compléments alimentaires ?

Article par , le 16/03/2010 à 15h08 , modifié le 16/03/2010 à 15h54 0 commentaire

Dans les rayons des supermachés et des pharmacies, les compléments alimentaires s'alignent et remportent un succès grandissant. Compléments minceur, anti-chute des cheveux, beauté, spécial forme, il y en a pour tous les goûts, mais sont-ils efficaces ?

37% des Français consomment des compléments alimentaires. Parmi les produits qui remportent le plus de succès auprès des consommateurs, les compléments vitalité (50% des achats), stress (30%), nutrition (30%) spécial sommeil (27%), beauté (24%), minceur (17%).

Et si le marché dépasse allègrement les 1 millard d'euros, un livre paru chez Odile Jacob relance le débat. Dans leur ouvrage "La vérité sur les compléments alimentaires", Le nutritionniste Jacques fricker et le professeur en nutrition Luc Cynober font le point en passant au cribe 65 produits. Lesquel sont efficaces ? Lesquelles sont dangereux ? Enquête !

Ce que dit la loi

Depuis 2002, le marché des compléments alimentaires est encadré par une directive européenne sensée définir leur bon usage : "leur but est de compléter un régime alimentaire normal (...) ils constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique"

De l'intérêt des compléments alimentaires

Stress, alimentation déséquilibrée, rythme de vie sourtenu,... autant de facteurs qui entraînent des carences notamment en vitamines et oligo-éléments. Or, en dessous de 1750 kcal par jour (consommation moyenne des femmes Françaises), 80% des apports en vitamines ne sont pas satisfaits et selon une étude du CREDOC, seuls 3% des Français ont une alimentation équilibrée. Pour compenser ces déficiences, prendre des compléments alimentaires serait donc intéressant, mais à condition de faire un bilan personnalisé afin de vérifier ce dont votre organisme à besoin.

Quant au Dr Fricker, il rappelle qu'une alimentation équilibrée couvre nos besoins et qu'aucun complément ne saurait compenser une alimentation déséquilibrée. Assez réservé sur l'utilité des compléments alimentaires, le Dr Fricker ajoute cependant qu'à certaines périodes cruciales de la vie, les compléments peuvent avoir un intérêt : vitamine D pour les enfants, fer, oméga 3 pendant la grossesse, calcium en préménopause.

La jungle des compléments : quel complément pour quoi ?

Les anti-fatigues
Petits ou grands nous en avons tous pris une fois dans notre vie, par exemple pendant une période d'examen ou l'hiver pour avoir un peu de tonus. Magnésium, vitamine C, ginseng, gelée royale... ils donnent un coup de fouet à notre organisme quand celui-cia un petit coup de mou
Les capillaires
Nourrir les cheveux de l'intérieur, prévenir et/ou ralentir la chute des cheveux,  surtout aux changements de saison, ne pourra leur être que bénéfique. Après un trimestre de cure, la fibre capillaire est plus dense et le cheveu plus brillant.
Les solaires
Avant une exposition au soleil, ils favorisent un bronzage de meilleur qualité mais ne remplacent en aucun cas une protection solaire classique.
Les minceurs
Il en existe deux catégories : les drainants qui luttent contre la rétention d'eau et les brûleurs de graisses. Les compléments minceur répondent à une règlementation très stricte, n'achetez que ceux vendus en pharmacie et parapharmacie ne dépassant pas les apports nutritionnels conseillés.
Les antioxydants
Sélénium, vitamine A, vitamine E ou encore zinc ... Ils aident nos cellules à lutter contre le stress oxydatif et préservent notre organisme des effets néfastes du temps.

Les conseils des experts

1) Avant toute prise de compléments alimentaires, rappelons qu'une alimentation variée et équilibrée reste primordiale. Lorsque l'on mange bien, on n'a pas besoin de compléments alimentaires, rappellent les auteurs du livre.
2) Faire un bilan avant toute prise de compléments alimentaires et procéder par cure de 2 mois à chaque prise. il n'est pas question de prendre des compléments alimentaires à l'année.
3) Ne pas acheter de produits aux Etats-Unis ou sur Internet car ces produits souvent surdosés peuvent être dangereux.
4) Plutôt que d'acheter des compléments aux Omégas 3, préférez manger du poisson gras une fois par semaine
5) Ne pas mélanger les produits pour éviter des interférences

Pour aller plus loin : "La vérité sur les compléments alimentaires" de Jacques Fricker et Luc Cynober chez Odile Jacob

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience