• Bien-être
  • Santé

Les femmes aux cheveux épais le supporteraient mal

Article par , le 22/04/2009 à 10h16 , modifié le 24/08/2009 à 15h39 0 commentaire

Plus d'une femme sur 10 souffrirait de ses cheveux épais et rebelles. Cette condition pénible serait due à un syndrome hormonal qui toucherait 80 % d'entre elles.

A bas le volume ! 

Les soins pour cheveux fins et raplaplas se multiplient sur le marché. Mais qu'en est-il des femmes qui justement ont trop de volume capillaire et veulent s'en débarrasser ? Une étude britannique publiée dans le magazine The obstretrician and gynaecologist, a été menée par des chercheurs de l'hôpital de Bristol, en Angleterre.

Cette étude récente concerne les femmes gênées par des cheveux épais comme du crin et hirsutes comme des épis de blé. Entre 5 et 15 % des femmes dans le monde s'arracheraient les cheveux à cause de cette situation embarrassante. Ces cheveux qui poussent vite de surcroît gâcheraient la vie de pas mal d'entre elles lors du passage à l'âge adulte.

Une cause hormonale

Huit femmes sur dix aux cheveux épais et broussailleux souffriraient en fait du syndrome policistique ovarien. Une théorie tirée par les cheveux ? Il faut croire que non puisque les chercheurs qui ont publié l'étude en sont certains : ce syndrome engendre chez les femmes une pousse rapide de cheveux épais et touffus.

On sait que les cheveux des femmes poussent plus vite que ceux des hommes de manière naturelle, toutefois d'autres hypothèses taraudent les chercheurs concernant la pousse de tels cheveux. Selon eux, certains facteurs médicaux peuvent engendrer un tel phénomène : l'usage de certains médicaments, des troubles de fonctionnement de la thyroïde ou encore la présence de tumeurs sécrétant de l'androgène (une hormone qui stimule ou contrôle le développement et le maintien des caractères masculins).

Des traitements possibles 

Des solutions éventuelles émergent aussi : la prise de contraceptifs ou autres thérapies hormonales. Afin de ralentir cette pousse de cheveux rebelles, il existe en effet des traitements à base d'hormones mais ils nécessitent des modifications du mode de vie, ainsi qu'un suivi cosmétique, physique et médical.

Ne nous emballons pas trop vite, car ces traitements, efficaces en moyenne, mettent du temps à atteindre leur pleine action : entre 9 mois et un an. Mieux vaut donc ne pas s'impatienter.

"Les femmes ayant des cheveux trop nombreux et trop longs devraient consulter un médecin pour s'assurer qu'elles n'ont pas d'autres problèmes médicaux", selon Jason Waugh, rédacteur en chef du magazine The obstretrician and gynaecologist.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience