• Bien-être
  • Santé

Le sport pour garder une longueur d'avance sur le cancer

Article par La Rédaction avec agence , le 15/03/2012 à 09h00 , modifié le 15/03/2012 à 12h10 0 commentaire

Une activité physique est fortement recommandée pour diminuer les risques de cancer. L'idéal : trente minutes d'activités physiques modérées par jour cinq fois par semaine !

C'est confirmé : le lien entre activité physique et prévention du cancer est reconnu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Trente minutes d'activité physique par jour réduisent ainsi les risques de voir apparaître un cancer. Le sport aide aussi le malade à lutter contre la sensation de fatigue durant ses traitements médicaux, puis à retrouver sa qualité de vie après la guérison et à écarter ainsi les risques de rechute. Le sport est donc une pratique recommandée pour prévenir le cancer, mais également dans une certaine mesure, pour le guérir.

Le rôle préventif du sport face au cancer
Les études se sont multipliées ces dernières années, mais elles sont unanimes : l'activité physique a un effet préventif avéré sur le cancer ! "Près de 25 % des cancers du sein et du côlon pourraient être écartés grâce à une activité physique", note l'OMS. Ce sont les effets biologiques issus d'une activité sportive qui jouent un rôle protecteur, selon un rapport du Fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) publié en 2007. Grâce à une activité physique régulière, il est possible de prévenir le cancer du sein et le cancer du côlon, mais aussi le cancer de l'endomètre pour les femmes (réduction des risques de 30 %), le cancer des poumons (20 % de risques en moins) et à un degré moindre le cancer de la prostate, de l'ovaire ou de l'estomac. Outre la réduction des risques de contracter ces cancers, l'activité physique a pour effet de réduire les risques de décès et de rechute.

Les nombreuses vertus de l'activité physique
L'une des vertus du sport est notamment de lutter contre le surpoids et l'obésité, facteurs qui favorisent l'apparition de cancers. L'activité physique a également pour effet de stimuler le système immunitaire. Dans le cas du cancer du côlon, le sport permet par exemple d'aider au transit intestinal et réduit ainsi l'exposition des cellules de l'intestin à d'éventuelles substances cancérigènes. Faire du sport joue également sur le moral : il permet de bouger et ainsi de rester actif ! "L'activité est beaucoup plus saine et salvatrice que l'alitement", constate le cancérologue Thierry Bouillet, qui lui reconnaît également la qualité de "lutter contre cette sensation de fatigue", facteur de déprime.

Quelle activité sportive adopter pour combattre le cancer ?
Les effets bénéfiques du sport sont proportionnels à l'intensité de l'effort physique, mais l'essentiel est de bouger ! Il existe des activités physiques "modérées" qui auront un effet très bénéfique, comme la marche, le jardinage, les travaux ménagers... Et des activités plus intenses comme la natation, le vélo, le footing ou le fitness. Toutes s'additionnent pour vous prémunir davantage des risques de tumeur ou cancer. Les spécialistes situent une bonne pratique à trente minutes par jour, cinq fois par semaine pour une activité modérée, ou vingt minutes trois fois par semaine pour une activité intense. Il est temps de bouger !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience