• Bien-être
  • Santé

Le lymphome, qu'est-ce que c'est ?

Article par Elodie MANDEL avec agence , le 26/11/2009 à 16h38 0 commentaire

Cancer du système lymphatique, le lymphome fait chaque année 11 000 victimes supplémentaires par an. Zoom sur cette forme de cancer et sur les espoirs de guérison.

Quand une personne est atteinte de lymphome, son système lymphatique ne parvient plus à organiser les défenses immunitaires de façon suffisamment efficace. La lymphe, ce liquide blanc comme de l'eau, composé en particulier de globules blancs, les lymphocytes B et T, est filtrée par les ganglions lymphatiques pour qu'ils stoppent bactéries, virus et éléments suspects mais aussi par la rate, la moelle osseuse, les amygdales et le thymus. La lymphe parcourt tout le corps et tous les organes. C'est pourquoi le lymphome peut atteindre autant les ganglions que les organes.


Qu'est-ce que le lymphome, exactement ?

Le lymphome survient quand les lymphocytes ne parviennent pas à se fabriquer normalement. La fabrication de lymphocytes anormaux conduit à la fabrication de cellules anormales. Des lymphocytes cancéreux se multiplient plus vite que des lymphocytes non cancéreux, ou vivent plus longtemps.
Le plus fréquent des lymphomes est le lymphome non hodgkinien, par opposition au lymphome hodgkinien ou maladie de Hodgkin. Dans le lymphome hodgkinien, des cellules anormales spécifiques appelées cellules de Reed Stenberg se développent.
Le premier symptôme du lymphome est le plus souvent une tumeur, qui peut en particulier se former à l'endroit des ganglions. Des fièvres, de la toux récurrente, une perte de poids importante peuvent aussi être révélateurs. Pour poser le diagnostic du lymphome, il est nécessaire de faire une biopsie, une analyse à partir d'un prélèvement sur un ganglion lymphatique ou sur l'organe atteint.


Les traitements

Les traitements possibles du lymphome sont établis en fonction de la nature du lymphome et du degré d'avancement du cancer. Dans le cadre de la maladie de Hodgkin, la chimiothérapie voire la radiothérapie pour compléter la chimiothérapie sont requis. En cas de rechute, une seconde chimiothérapie ou une autogreffe des cellules souches (une autogreffe de la moelle osseuse) peuvent être prescrits. Dans le cadre d'un lymphome non hodgkinien, la chimiothérapie, la radiothérapie et la thérapie biologique sont employés de façon individuelle ou combinée. Si le cancer est bien localisé, les chances de guérison sont élevées. Si le cancer est plus diffus, les chances de guérison sont plus minces mais cela ne veut pas dire pour autant que les chances de survie sont courtes.

Notre conseil
Être atteint d'un cancer, ou avoir un proche atteint d'un cancer, signifie qu'un grand changement de vie va devoir être mis en place. Le traitement est long, parfois difficile, les implications psychologiques et l'anxiété sont importantes mais aussi les conséquences économiques. Il est capital de bien comprendre le type de lymphome en cause et quel traitement sera mis en œuvre. Vous ferez équipe avec votre médecin et un lien de confiance est un facteur essentiel.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience