• Bien-être
  • Santé

La chirurgie des yeux : corriger la vue grâce au laser

Article par Murielle GIORDAN , le 28/07/2009 à 14h00 , modifié le 03/08/2009 à 17h27 1 commentaire

Votre rêve : vous réveiller le matin et y voir clair ! Une possibilité qu'offre la chirurgie des yeux. Explications.

Jusqu'au XVème siècle, les myopes n'avaient aucun moyen d'y voir clair. Ce n'est qu'après que sont apparus les premiers verres correcteurs. Puis dans les années 60 les premières lentilles souples. Et comme on n'arrête pas le progrès, on peut même aujourd'hui faire disparaître une myopie en quelques minutes grâce au laser. Une opération très convoitée par les myopes lassés de porter des lentilles ou des lunettes. Grâce à la chirurgie des yeux, terminé le rituel quotidien de la pose de lentille, les contraintes hygiéniques, la panique si on oublie ses lunettes à la maison.

D'où vient la myopie ?

Pour bien voir, l'œil doit projeter une image sur la rétine. Si l'image se forme en avant de la rétine, elle devient floue. On parle alors de myopie. Souvent, les myopes voient très bien de près et mal de loin, mais certaines myopies permettent de ne voir correctement qu'à quelques centimètres. Evidemment, la gêne est quotidienne. Aller chercher du pain sans lunettes ni lentilles peut être un vrai calvaire, tout comme sortir de la maison sans saluer un ami ou un voisin tout simplement parce qu'on ne l'a pas reconnu ! La myopie apparaît dans l'enfance ou l'adolescence et évolue jusqu'à 20 ans, parfois plus. Que la myopie soit faible ou élevée, on peut la corriger grâce au laser qui permet de modifier l'épaisseur de la cornée.

L'intervention

Une visite chez votre ophtalmologiste est primordiale. Elle vous permettra de connaître les éventuelles pathologies qui pourraient empêcher l'opération ainsi que les particularités de votre système oculaire. L'intervention ne dure que quelques minutes (entre 10 et 15 en moyenne). Elle se fait sous anesthésie locale (à l'aide d'un collyre anesthésiant). Avant l'opération, il est nécessaire d'enlever ses lentilles et de mettre dans chaque œil un collyre antibiotique. Le laser Excimer a été la véritable première technique utilisant le laser, suivie du Lasik, qui reste aujourd'hui la méthode la plus utilisée. Dans le cas de cette dernière technique, la puissance du laser varie en fonction de la myopie de chacun et la récupération est rapide. L'intervention, qui dure une vingtaine de minutes, consiste en un découpage d'une petite partie située dans la cornée suivie du traitement au laser.
Après l'intervention, il est important d'éviter de contracter une bactérie. Pour éviter une contamination, bains de mer, piscine, vents forts, frottements des yeux avec la main sont à proscrire.
Côté prix, il faudra compter entre 2500 et 3000 euros. Si vous préférez opter pour une méthode encore plus élaborée, il existe la technique appelée femtoseconde qui découpe la lamelle de la cornée directement au laser. Les principaux avantages sont la précision et le confort mais le prix est plus élevé : environ 3500 à 4000 euros.
Malheureusement pour le porte monnaie, ces opérations ne sont pas couvertes par la Sécurité sociale. En revanche, il existe des assurances complémentaires qui peuvent prendre en charge une partie de l'intervention.

Qui est concerné ?

La chirurgie réfractive ne s'adresse pas aux myopies de plus de 10 dioptries. L'intervention n'est possible que si la myopie s'est stabilisée. Généralement, il faut attendre au moins d'avoir 22 ans pour pouvoir y prétendre. L'épaisseur de la cornée joue aussi un rôle important dans l'intervention. Les presbytes aussi peuvent profiter des nouvelles techniques de chirurgie. Votre ophtalmologiste pourra vous proposer plusieurs solutions : des lentilles spéciales, des implants multifocaux ou encore une opération de la cornée au Laser (dont le but est de la rendre multifocale, c'est-à-dire permettre une vision nette de loin et de près pour chaque œil).

Les implants oculaires

Les faibles myopies (entre -1 et - 4 dioptries) ou les presbytes peuvent opter pour les implants oculaires. Il s'agit d'anneaux placés à l'intérieur de la cornée. Les myopies plus fortes se tourneront plutôt vers des lentilles intra-oculaires mais leur coût est assez élevé. Ces solutions présentent quelques inconvénients : un bon suivi du médecin, une fatigue visuelle pouvant être gênante. Mais ces implants sont réversibles donc, en cas de problèmes, ils peuvent être facilement retirés. Comptez en moyenne entre 500 et 1000 euros par implant.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Nina, le 03/08/2009 à 20h18 : Peut-on faire cette chirurgie pour une personne de 55 ans

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience