• Bien-être
  • Santé

L'homéopathie et la phytothérapie

Article par Amandine Grosjean , le 26/10/2010 à 11h37 , modifié le 26/10/2010 à 12h00 0 commentaire

Ces deux médecines parallèles ne sont pas identiques même si elles vont souvent de pair. Explications.

Toutes deux utilisées depuis des siècles et au sein de nombreuses cultures, l'homéopathie et la phytothérapie ont le point commun de soigner de manière naturelle le corps et non de manière chimique. Elles sont définies comme des médecines « douces » car elles aident le corps à retrouver ses propres ressources.
Et si l'une ne remplace pas l'autre, il est conseillé de les associer. Elles ne se basent absolument pas sur le même principe : la phytothérapie soigne uniquement le patient par les plantes selon sa définition. Elle puise sa substance dans l'intégralité de la plante : ses baies, ses semences, ses feuilles, ses racines, ses fleurs... De nombreux médicaments allopathiques sont d'ailleurs créés à base de plantes, elles-mêmes utilisées quotidiennement dans la médecine chinoise depuis plus de 2000 ans ! Elle s'utilise en gélules, tisanes, pommades, décoctions...
L'homéopathie est, quant à elle, créée avec des produits végétaux, minéraux ou animaux. Les granules sont nommés avec le nom latin de l'organisme ou minéral d'où est extrait le principe actif puis un chiffre suivi des lettres CH (nombre de dilutions au 100ème Hahnemannienne) ou K (nombre de dilutions Korsakhovienne).

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience