• Bien-être
  • Santé

L'épidémie de gastro-entérite continue de décliner

Article par , le 15/04/2009 à 17h25 , modifié le 15/04/2009 à 17h50 0 commentaire

L'épidémie de gastro-entérite qui a fait des ravages pendant l'hiver continue de diminuer et de s'éclipser en douceur. Jusqu'au prochain hiver ?...

La star de l'hiver, l'épidémie qui a cloué au lit des centaines de milliers de Français... bref vous l'aurez reconnue, nous parlons de cette grande dame qu'on appelle gastro-entérite. Eh bien elle s'éclipse enfin de la France, peu à peu, pour aller hiberner jusqu'à l'hiver prochain...

Selon le bulletin épidémiologique du réseau Sentinelles publié le 15 avril, la gastro s'en va sur la pointe des pieds depuis quelques semaines, et le niveau baisse encore lors de la semaine du 6 au 12 avril. Pendant le même laps de temps, la varicelle quant à elle connaît toujours une grande activité, les crises d'asthme une activité modérée et la grippe une activité très affaiblie.

Concernant la gastro, les chiffres sont encore impressionnants mais beaucoup moins que cet hiver : le taux d'incidence de la diarrhée aiguë a été de 226 cas pour 100 000 habitants, au-dessus du seuil épidémique qui est de 179 cas pour 100 000 habitants, entre le 6 et le 12 avril. Dix régions se positionnent encore au-dessus du seuil épidémique, dont les plus touchées sont le Limousin (456 cas pour 100 000 habitants), la Champagne-Ardenne (286), et l'Aquitaine (276).

Néanmoins, selon les prévisions du réseau Sentinelles, l'épidémie de gastro-entérite devrait continuer de diminuer, jusqu'à totalement disparaître avant l'été.

Toujours pendant la semaine du 6 au 12 avril, la varicelle n'a pas diminué de régime car elle touchait encore 44 cas pour 100 000 habitants. Les points géographiques les plus atteints sont les Midi-Pyrénées (350 cas pour 100 000 habitants), le Limousin (192) et le Languedoc-Roussillon (187).

Les crises d'asthme se sont plus calmées, avec un taux d'incidence de 36 cas pour 100 000 habitants. Les foyers d'activité les plus affectés sont le Limousin (175 cas pour 100 000 habitants), l'Ile-de-France(102) et le Pays-de-la-Loire (84).

Enfin, l'épidémie de grippe clinique s'est bien estompée, avec une incidence de 33 cas pour 100 000 habitants, ce qui la fait passer en-dessous du seuil épidémique qui est de 93 cas pour 100 000 habitants.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience