• Bien-être
  • Santé

Jeûner, le nouvel atout santé ?

Article par Karima PEYRONIE , le 13/02/2009 à 11h23 , modifié le 13/02/2009 à 11h51 1 commentaire

Approche ancestrale de purification du corps, le jeûne reprend du terrain ces dernières années et pas seulement chez les stars hollywoodiennes. Ne criez pas trop vite à la grève de la faim, le jeûne c'est bien plus que ça. Explications...

Après les excès des fêtes et avant d'entamer le printemps, février est l'entre-saison idéale pour se sentir plus légère.

Qu'est-ce que le jeûne ?
"Le jeûne consiste en la détoxination du corps : il permet un nettoyage en profondeur, pour débarrasser l'organisme de tous les produits industriels et chimiques ingérés : les toxines responsables de fatigue, de mal-être, voire de maladies", explique Michelle Boucher, accompagnatrice de jeûne et psychothérapeute au centre www.jeuneyogaetrandonnee.com, 550 € la semaine. 
Comment ? En cessant de manger tout simplement ! Il existe le jeûne sec, qui n'excède pas trois jours et consiste à n'ingurgiter aucun aliment. Moins extrême, le jeûne hydrique admet des éléments liquides (eau, tisane, bouillon). Au-delà de 24 heures sans manger, on peut considérer que l'on est entré en période de jeûne. Généralement c'est à ce moment-là que l'estomac commence à gargouiller...déconseillé pour un premier rdv !
 
Les origines
Depuis l'Antiquité, les grands médecins tels Hippocrate ou encore Galien recommandaient le jeûne en guérison. On observe le jeûne de purification à travers les religions monothéistes également.
Aujourd'hui encore les musulmans poursuivent la tradition un mois par an. Les révolutions industrielles et politiques ont fait de l'ombre aux religions particulièrement durant le XXème siècle. Mais en ce début de XXIème, le jeune connaît un "revival", aidé par la mouvance bio et le retour des valeurs saines...le jeûne devient "in", il est "fashion" !
 
Pour qui ?
Que ceux qui veulent perdre du poids, oublient le jeûne ! Il s'agit avant tout d'un état d'esprit selon Michelle Boucher : "Mes stagiaires sont des hommes et des femmes de 18 à 68 ans qui veulent apprendre à s'alimenter le plus sainement possible. Ils sont  stressés, ont un problème de santé, ou dans leur vie. Le jeûne permet de faire une pause, de prendre du recul, d'avoir une autre appréhension de la vie, et cela passe par la façon de manger. Et pour cause quand on sait que 30% de notre temps est dédié à la nourriture."
Même avec cette volonté, certaines personnes sont contre-indiquées comme les boulimiques et anorexiques, les mineurs, les diabétiques, les femmes enceintes et ceux atteints de maladies graves comme le cancer.
 
Combien de temps
La durée maximale est difficilement définissable. Historiquement, le jeûne peut aller jusqu'à 40 jours. Mais quand il s'agit d'un jeûne "sec", il ne peut évidemment pas excéder quelques jours. Mme Boucher recommande "une semaine de jeûne par an. C'est raisonnable. Le mieux est d'écouter son corps, c'est lui qui préviendra quand il est surchargé."
 
La journée de jeûne type
Ne pas manger ne signifie pas pour autant rester au lit et attendre que ça se passe ! Le jeûne est accompagné d'un travail spirituel qui est inclus dans les prestations des centres : "On commence la journée avec une tisane et un groupe de parole, ensuite une séance de yoga et de la méditation. Selon la saison on enchaine avec 3-4h de randonnée en plein air, puis yoga avec relaxation et enfin on termine la journée à 20h30 avec le bouillon. Il est important de se coucher tôt car l'organisme digère et travaille de 22h à 2h", détaille notre spécialiste.

Le boom des cures détox
Un seuil en dessous du jeûne, et toujours basées sur la purification des toxines, les cures de détox ont le vent en poupe. Plus accessible que le jeûne, la cure a l'avantage de se pratiquer chez soi, et même en famille.
Selon Caroline Jolivot, nutritionniste gourmet, "la détox consiste à accepter de faire une rupture d'un mode de vie alimentaire. On décide une déprogrammation des habitudes pour changer de rythme. C'est une prise de conscience individuelle. La détox n'est pas une contrainte, c'est la joie de prendre soin de soi."
 
Le programme détox
En suivant les préceptes de notre nutritionniste, voici les grandes lignes de la cure :
1. Favoriser les produits naturels et bio
2. Favoriser le végétal et diminuer voire supprimer l'animal (les viandes comportent un risque plus élevé de toxines)
3. Axer l'alimentation sur les fruits et légumes frais, de saison et bruts sans additifs
4. Privilégier les aliments vivants, c'est à dire plutôt crus que cuits
5. Adopter des compléments alimentaires comme des tisanes de jus d'herbe d'orge (type Green Magma)
6. Incorporer les plantes (radis noir, pissenlit, bouleau...) sous toutes leurs formes en tisane ou en ampoules pour activer l'effet dépuratif

A première vue, on peut penser que tout cela ne va pas ouvrir l'appétit, détrompez vous : "La détox permet de manger très varié, frais et gai en incorporant tous les aromates et épices désirés qui donneront de la saveur. Les huiles riches en oméga 3 -celles qui ont du goût- sont aussi plébiscitées comme l'huile d'olive, de colza, de noix, de chanvre."
La cure permet aussi de se réconcilier avec les plaisirs de la table : "Pas question de manger debout. Les repas se prennent dans le calme, assis, au chaud et dans la bonne humeur surtout !", exit la game-boy à table, la télé volume 8 et les téléphones en symphonie...
 
Quels bénéfices ?
La détox est axée avant tout sur le travail des émonctoires, ces organes qui s'occupent des déchets et toxines naturellement comme le foie, les reins, le système lymphatique, l'intestin...
La cure détox "lave" ces organes, les purge, les soigne même. Il est important également de beaucoup s'hydrater en dehors des repas et bien évidemment de suivre une activité physique (une heure de marche suffit) pour permettre l'oxygénation des cellules et aider les poumons à éliminer les graisses et toxines.
Le must de la cure, et non le moins déplaisant, est de se faire masser. Le drainage lymphatique et le palper rouler permettent de travailler sur l'élimination et la circulation sanguine tout désengorgeant les tissus.
 
Les adresses :
Détox en centre : pour se familiariser à la rigueur des cures, de nombreux centres proposent des cures de détox végétariennes accompagnées d'activités culturelles.  C'est le cas à la clinique du Jeûne BUCHINGER.
Renseignements : www.buchinger.com/fr/bienvenue-chez-buchinger.html
 
Détox à la maison : le suivi se fait par un coach nutritionnel, comme exerce Caroline Jolivot carolinejolivot@wanadoo.fr ou 06 10 33 75 90

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Pomichter, le 10/06/2009 à 21h18 : Bonjour voilà je suis actuellement en jeûne et cela depuis 10 jours,je ne le fais pas que pour perdre du poids,mais aussi pour être bien dans ma peau,j'aimerais savoirque tant que j'ai encore du gras sur mon ventre je peu continuer mon jeûne,je suis a l eau de source je bois en moyene 1.5 litre par jours je vais bien,mais je ne perd pratiquement pas de gras,faut il que je jeune tres longtemps voir une cinquantaine de jours. merci

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience