Homéopathie et grossesse

Article par Clémence ORCEL , le 28/08/2009 à 09h00 , modifié le 07/09/2009 à 14h56 0 commentaire

Médicaments et femmes enceintes ne font pas bon ménage. Sauf lorsqu'il s'agit de médecine douce... L'homéopathie vient au secours des futures mamans, sans aucun danger pour les futurs bébés.


C'est bien connu, les femmes enceintes doivent être extrêmement vigilantes lorsqu'il s'agit de traitements médicamenteux. L'homéopathie va permettre de soulager les maux de la femme enceinte sans mettre en danger le fœtus ou la future maman. Il fallait y penser !

Zéro toxicité, zéro effet secondaire, zéro contre-indication... Nausées, vomissements, fatigue, maux hivernaux, problèmes de digestifs, circulatoires : l'homéopathie les met K.O ! C'est en tout cas ce qu'affirment les homéopathes. Même les sautes d'humeur et les petites déprimes dues aux hormones ou au stress peuvent être traitées grâce aux précieuses granules blanches.

Mais leurs bienfaits ne se limitent pas à la période pré-accouchement. Une fois le bébé arrivé, les jeunes mamans peuvent continuer à avoir recours aux traitements homéopathiques, entre autres pour leurs vertus relaxantes.
Le baby blues, le stress lié au bouleversement du quotidien, les angoisses passagères, le manque de sommeil : l'homéopathie les combat en douceur et favorise le bon rétablissement et le bien-être de la nouvelle maman.

Votre homéopathe vous conseillera peut-être du Gelsemium 9CH en cas d'insomnies, de l'Ignatia 9CH en cas d'irritabilité, ou de l'Aconit 15CH en cas de fortes angoisses.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience