• Bien-être
  • Santé

Handicap International : 14e pyramide de chaussures

Article par , le 24/09/2008 à 11h02 , modifié le 24/09/2008 à 12h03 0 commentaire

Samedi 27 septembre, Handicap International organise sa 14e pyramide de chaussures, dans 37 villes de France, pour mobiliser le public contre les bombes à sous-munitions (BASM).

Depuis 4 ans, l'association Handicap International lutte contre les bombes à sous-munitions (BASM). Un projet de traité d'interdiction de ces armes existe depuis le 30 mai dernier. Il sera ouvert à la signature le 3 décembre prochain. Mais l'interdiction des BASM ne sera un succès que si un maximum de pays signent ce texte. La France a un rôle majeur à jouer dans ce processus : elle doit non seulement signer le traité d'interdiction, mais également convaincre ses partenaires européens et ses alliés de faire de même.

Le 27 septembre, tous les Français sont invités à venir affirmer leur engagement aux côtés de Handicap International, en signant la pétition d'interdiction des BASM et en venant déposer des paires de chaussures, témoignage de leur solidarité avec les victimes des mines antipersonnel et des sous-munitions.

Les pyramides de chaussures sont le symbole de la mobilisation de Handicap International contre les BASM. Cette année, ces manifestations dans 37 villes de France ont une importance particulière puisqu'elles auront lieu dix semaines avant l'ouverture à la signature du projet de traité d'interdiction à Oslo.

Forte des 540 000 signatures de sa pétition contre les BASM, Handicap International lance à cette occasion un appel solennel au Président de la République : la France doit signer le traité dès le 3 décembre prochain ; en tant que présidente de l'Union européenne, elle doit également s'assurer que les 26 autres Etats membres fassent de même ; membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, elle se doit enfin de faire pression sur ses alliés, notamment les Etats-Unis, pour qu'ils rejoignent le traité.

Les BASM contiennent jusqu'à plusieurs centaines de mini-bombes, dispersées sur de larges zones au hasard de leur largage. 31 pays et territoires, comme le Laos, la Bosnie, l'Irak, l'Afghanistan ou le Liban, sont affectés par des sous-munitions non explosées (jusqu'à 40 % n'explosent pas à l'impact). 98 % des victimes recensées sont des civils. Rendez-vous le 27 septembre pour marquer votre opposition à ces bombes mutilantes.

http://www.sousmunitions.fr

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience