Dossier "J'arrête de fumer" : "La cigarette, c'est de l'histoire ancienne !"

Article par Clémence ORCEL , le 07/10/2009 à 09h00 , modifié le 07/10/2009 à 11h49 0 commentaire

Béa, Valentine et Juana ont décidé de faire une croix sur le tabac. L'hypnose, les patchs, la thérapie comportementale, l'acupuncture, elles ont testé et elles témoignent.

Béa, 30 ans, a testé l'hypnose

"J'ai fumé un paquet et demi par jour pendant dix ans. J'ai encore du mal à y croire, mais j'ai stoppé net en quatre séances d'hypnose ! Que s'est il passé ? Je n'ai pas vraiment d'explication, mais les réflexes de fumeur, l'envie de fumer, le manque : volatilisés. J'en étais à la troisième tentative et contrairement aux autres fois, je n'ai pas replongé au bout d'une semaine ou d'un mois. J'ai fumé ma dernière clope il y a maintenant un peu plus d'un an et demi. Je n'ai plus l'impression d'avoir avalé un cendrier au réveil, je ne suis plus essoufflée en montant trois marches, mes finances vont mieux, ma peau n'est plus terne : arrêter le tabac a été la meilleure décision que j'ai jamais prise ! Et si j'y suis arrivée, pourquoi pas vous ? Tentez l'hypnose ! "

Valentine, 24 ans, a testé les patchs et la thérapie comportementale

"Je fumais un petit paquet par jour depuis quelques années et déjà, je toussais sans arrêt, je me levais avec une voix de routier et j'avais de sacrées migraines. Mon mec de l'époque n'en pouvait plus de l'odeur de tabac froid. J'ai décidé qu'il fallait que ça s'arrête.
Je ne savais pas comment procéder, par où commencer, alors je suis allée voir mon médecin. Il m'a conseillé les patchs. Ca a plutôt bien marché pendant... deux mois ! Dès que je me suis retrouvée "dépatchée", j'ai craqué...
Du coup, sur les conseils de mon docteur, j'ai entrepris une thérapie avec un de ses confrères. Pas d'hypnose ni d'aiguilles plantées, l'idée c'était juste de comprendre ce que m'apportait la cigarette (son effet antistress, le geste machinal, le côté festif du tabac, etc.)
Aujourd‘hui, je ne suis pas encore une non-fumeuse définitive, mais j'ai beaucoup appris. J'en suis à trois cigarettes par jour et je ne compte pas m'arrêter là. A mon rythme, je vais finir pas y arriver et jeter tous les briquets et boîtes d'allumettes qui traînent chez moi ! "


Juana, 38 ans, a testé l'acupuncture

"Je suis tombée enceinte il y a deux ans, alors que j'en étais à un bon paquet par jour. Mon médecin m'a tout de suite dit d'arrêter la cigarette et pour ça, il m'a conseillé l'acupuncture. Je vous avoue que je n'étais pas emballée, je n'y croyais pas vraiment. Pourtant, au bout de cinq séances, j'ai senti les premiers résultats : j'avais moins envie de fumer, je ne ressentais presque plus de manque. Au bout de sept séances, j'étais dégoutée de la cigarette. J'ai eu mon bébé il y a un peu plus d'un an et je n'ai toujours pas repris. Mon entourage n'en revient pas ! "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience