• Bien-être
  • Santé

Dons du sang, de plaquettes... comment faire ?

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 06/02/2008 à 16h42 , modifié le 06/02/2008 à 16h52 0 commentaire

Faire un don de sang, de plaquettes, d'ovocytes... permet de sauver des vies ou d'accéder à la maternité pour une femme stérile. C'est un acte généreux. Certains dons nécessitent parfois des conditions particulières. On ne sait pas toujours comment cela se déroule et où s'adresser ? Guide pratique.

Don du sang
- Pourquoi ?
Le don du sang permet chaque année de sauver de nombreuses personnes. Une transfusion sanguine s'avère vitale pour les malades atteints de leucémie, d'hémophilie, de graves brûlures, en cas d'hémorragie lors d'un accident ou d'une opération.
- Qui peut donner ?
Il faut avoir entre 18 et 65 ans. Etre en bonne santé. Les hommes peuvent donner 5 fois par an et les femmes 3 avec un intervalle de 8 semaines entre chaque.
Il n'y a aucun risque à donner son sang. Le prélèvement se fait par un professionnel dans un lieu spécifique.
- Comment se passe le prélèvement ?
Vous devez vous munir d'une pièce d'identité. Le prélèvement sera précédé d'un entretien médical pour voir si vous êtes apte à donner et pour s'assurer qu'il n'y a aucune contre-indication. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.
Après le prélèvement, d'une durée de 8 à 10 mn, vous serez accueillie dans un espace où vous sera servi une collation.
Le don est anonyme.
- Où ?
Pour connaître tous les centres, vous pouvez consulter le site sur le don du sang, en cliquant ici.
http://www.dondusang.net/
 
Don de plaquettes
- Pourquoi ?
Les plaquettes sont un des composants du sang, elles permettent la coagulation de celui-ci afin de prévenir ou de stopper une hémorragie. Des transfusions de plaquettes sont indispensables et vitales lors de maladies comme la leucémie ou de traitements lourds comme la chimiothérapie et la radiothérapie.
- Qui peut donner ?
Il faut avoir entre 18 et 65 ans. Etre en bonne santé. Cinq dons sont autorisés par an à condition de respecter un intervalle de quatre semaines entre chaque.
- Comment se passe le prélèvement ?
Vous devez vous munir d'une pièce d'identité. Là aussi, le prélèvement sera précédé d'un entretien médical pour voir si vous êtes apte à donner. Le prélèvement est plus long : 1 h 30. Mais prévoyez plus de deux heures en tout. Le sang prélevé, on sépare ses différents constituants (globules rouges, blancs..), les plaquettes sont ainsi collectées et on vous restitue les autres composants Une collation vous est offerte après.
Le don de plaquettes est anonyme et ne se fait que sur rendez-vous.
La durée de vie des plaquettes n'est que de 5 jours d'où la nécessité d'avoir de nombreux donneurs.
- Qui peut donner ?
Il faut avoir entre 18 et 65 ans. Etre en bonne santé. 5 dons sont autorisés par an à condition de respecter un intervalle de 4 semaines entre chaque.
- Où ?
Pour connaître tous les centres vous pouvez consulter le site sur le don du sang, en cliquant ici.
http://www.dondusang.net/
 
Don de moelle osseuse
- Pourquoi ?
Une greffe de moelle osseuse permet aujourd'hui de guérir de maladies mortelles. La moelle osseuse se trouve dans les os plats et constitue une véritable usine à fabriquer les produits sanguins : les plaquettes qui arrêtent les saignements, les globules rouges qui transportent l'oxygène et les blancs qui protègent des infections.
- Qui peut donner ?
Il faut avoir entre 18 et 50 ans. Etre en bonne santé. Le donneur potentiel doit s'inscrire sur un registre de donneurs volontaires qui a été constitué en 1987.
Les chances pour le malade de trouver un donneur compatible sont extrêmement rares. Les donneurs les plus compatibles restent les frères et sœurs.
Le donneur doit s'engager à être contacté dans un délai d'un mois, d'un an, de trois ans...
- Comment se passe le prélèvement ?
Dans un premier temps le donneur volontaire devra juste subir une prise de sang pour déterminer ses marqueurs génétiques. C'est ensuite, seulement en cas de compatibilité avec un malade qu'il sera convoqué à l'hôpital pour subir dans un premier temps des examens médicaux nécessaires à toute anesthésie, car c'est sous anesthésie générale ou sous péridurale que quinze jours plus tard, le donneur subira un prélèvement de sa moelle osseuse par ponction au niveau des os de la hanche. Ce dernier sera hospitalisé deux jours. Tout est pris en charge par la Sécurité sociale. La moelle est ensuite réinjectée au malade par simple transfusion.
- Où ?
Vous trouverez tous les centres en cliquant sur le site de l'Agence de la Biomédecine.
http://www.agence-biomedecine.fr

Don du sperme et don d'ovocytes 
- Pourquoi ?
Pour permettre à des hommes et des femmes de devenir parents.
- Comment se passe le prélèvement ?
Pour les hommes et les femmes : prendre rendez-vous dans un Centre d'étude et de conservation des œufs et du sperme humain (Cecos). Suite à un entretien, le ou la donneur(se) subira des examens sanguins afin de vérifier l'absence de maladies transmissibles (HIV, hépatite B, maladies génétiques...).
Pour l'homme : le recueil du sperme se fait sur place. Après les divers examens si le sperme résiste à la congélation, on demande à l'homme de revenir trois ou quatre fois.
Pour les femmes : la procédure est lourde pour un don d'ovocytes, d'où le peu de donneuses. Les ovocytes sont recueillis par ponction ovarienne sous analgésie après stimulation de l'ovulation.
- Qui peut donner ?
Pour les hommes : avoir moins de 45 ans, être déjà père et avoir l'accord de sa conjointe.
Pour les femmes : avoir moins de 38 ans, être déjà mère et avoir l'accord de son conjoint.
Pour les deux, accepter l'anonymat du don.
- Où ?
Dans les Cecos, renseignez-vous dans votre ville.

Don d'organes
- Pourquoi ?
Pour sauver des vies. Chaque année plus de 11 000 personnes ont besoin d'une greffe d'organes pour continuer à vivre ou mieux vivre.
- Comment se passe le prélèvement ?
Le prélèvement d'organes est possible uniquement en cas de mort encéphalique ou mort cérébrale. C'est-à-dire dès l'arrêt définitif du fonctionnement du cerveau. C'est un état très rare, d'où le manque de donneurs. Le cœur et la respiration sont maintenues artificiellement en vie, seulement quelques heures, afin d'oxygéner les organes susceptibles d'être transplantés.
Lorsque la famille a donné son autorisation pour le prélèvement, celui-ci se fait avec la même minutie et attention que pour une intervention chirurgicale classique. Les organes prélevés sont ensuite attribués à des malades en attente de greffes, en respectant des règles établies par le Ministre chargé de la santé et appliquées uniquement par l'Agence de Biomédecine.
En France le don d'organes est anonyme, contrairement à d'autres pays.
- Qui peut donner ?
Si une personne est totalement contre le don d'organes elle doit s'inscrire sur le registre national des refus (voir site de l'Agence de Biomédecine ci-dessous). Si le défunt n'est pas inscrit, l'équipe médicale doit s'assurer auprès de ses proches qu'il n'a jamais évoqué un total refus de son vivant. Le mieux est d'avoir une carte de donneur dans ses papiers. D'où l'importance d'aborder le sujet avec ses proches.
- Où ?
Pour tout savoir sur le don d'organes consultez le site de l'Agence de Biomédecine en cliquant ici.
http://www.agence-biomedecine.fr/
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience