• Bien-être
  • Santé

Don du sang : 50 % des Français ne l'ont jamais fait

Article par , le 15/06/2009 à 09h49 , modifié le 15/06/2009 à 12h33 1 commentaire

A l'occasion de la Journée mondiale du don du sang le 14 juin, un sondage a été effectué auprès des Français : près de la moitié d'entre eux n'a jamais passé le pas.

Donner son sang a toujours été un moyen efficace de sauver des vies. Or en France, ce n'est pas encore devenu une habitude : 46 % de la population ne se déplacent pas. A l'occasion de la Journée mondiale du don de sang le 14 juin, un sondage a été réalisé en ligne par Harris Interactive du 20 au 27 mai, auprès de 999 personnes représentant toutes les catégories de la population française, âgées de 15 ans et plus.

Les hommes donnent plus 

Il s'avère que plus de la moitié des Français (54%) a déjà donné son sang, dont 42% qui l'ont fait plusieurs fois. Les personnes de catégories socio-professionnelles moins élevées semblent s'investir plus (47 %) que les catégories socio-professionnelles plus hautes (37%).

A l'issue de cette enquête, un profil type du donneur de sang en est ressorti : ce serait un homme de plus de 35 ans. L'âge des donneurs est en effet au-delà des 35 ans à 48 %, contre 27 % de personnes de moins de 35 ans. Les hommes seraient également plus nombreux que les femmes à faire un don : 45 % contre 39 %.

Une démarche peu fréquente

Le don du sang n'est pas encore entré dans les moeurs des Français. Seulement un tiers (32 %) des gens renouvellent le don plusieurs fois par an. Les jeunes de moins de 35 semblent le faire plus régulièrement (46%) que les plus âgés (28% des plus de 35 ans).

Néanmoins, près d'un Français sur deux n'a jamais donné son sang (46 %), 3 personnes sur 5 étant âgées de moins de 35 ans. Malgré plusieurs campagnes d'appel au don, 1 personne sur 4 déclare n'avoir jamais eu l'occasion de donner son sang.

Ce n'est pas le risque de contamination qui rend les gens réticents car seuls 5 % des Français affirment en avoir peur. Les raisons peuvent être très variées : peur des aiguilles, poids insuffisant (il vaut mieux peser plus de 50 kilos pour effectuer un don)...

Ce qui est inquiétant, c'est que seulement la moitié de ceux qui donnent leur sang pour la première fois se disent prêts à le refaire. Les personnes les plus volontaires pour y revenir sont les moins de 35 ans (82% contre 46% pour les plus de 35 ans). A noter également que les homosexuels n'ont toujours pas le droit de donner leur sang...

Aujourd'hui en France, 2,5 millions de dons sont nécessaires chaque année pour soigner les malades (cancers, leucémies, maladies héréditaires...), les opérés et les accidentés. Il est possible de faire un don de 18 à 65 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Laure, le 15/06/2009 à 11h41 : Il faut en parler. C'est bien et très important! Il est vrai que l'on doit y penser, en avoir le courage et le droit! Bravo pour ceux dont c'est un geste habituel. Merci pour tous les malades qui en ont besoin.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience