• Bien-être
  • Santé

Comment l'alimentation peut réduire les risques de cancer

Article par La rédaction avec agence , le 15/03/2012 à 09h00 , modifié le 15/03/2012 à 12h17 0 commentaire

Une alimentation équilibrée est recommandée pour diminuer les risques de cancer, grâce notamment aux fruits et légumes. L'alcool est à proscrire, le sel, la viande rouge et la charcuterie à limiter.

Il existe bien une relation entre alimentation et cancer ! Certes, aucun aliment n'est considéré comme un cancérigène du niveau du tabac ou de l'amiante - hormis l'alcool-, mais certains excès peuvent favoriser le développement de tumeurs. Le sel est pointé du doigt, mais aussi et surtout le surpoids causé par une alimentation déséquilibrée, facteur majeur du risque de cancer. La parade à adopter : une alimentation saine et la consommation de fruits et légumes, aux multiples vertus anti-cancer.

Une alimentation déséquilibrée favorise les risques de cancer

Aucun aliment n'est considéré comme cancérigène. Et pourtant, un tiers des cancers pourraient être évités grâce à une alimentation saine d'après le Fonds mondial pour la recherche sur le cancer (WCRF). "La pathologie cancéreuse est une maladie multifactorielle, dont les facteurs directement liés à l'alimentation sont le déséquilibre alimentaire, qui peut entraîner des excès de certains aliments", explique Guillaume Lehéricey, diététicien à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Trois éléments de l'alimentation sont pointés du doigt : l'alcool, le sel et la viande rouge. Toutes les boissons alcoolisées sont cancérigènes dans les mêmes proportions et provoquent 10 000 morts du cancer chaque année. Elles s'attaquent logiquement au trajet qu'elles suivent dans l'organisme (bouche, pharynx, larynx, œsophage, foie), mais provoquent également des cancers colorectaux et des cancers du sein. Concernant le sel, consommé en trop grande quantité il s'attaque à la muqueuse gastrique et favorise l'apparition du cancer du foie. Il est donc fortement déconseillé de conserver les aliments par salaison... La viande rouge quant à elle est bonne pour la santé notamment grâce à son apport en protéines, mais consommée avec excès, elle augmente les risques de cancers du côlon. En cause notamment, la transformation de la viande, le fer contenu dans la viande ou encore la cuisson.

Le danger du surpoids
C'est un fait, le surpoids est un facteur majeur de risque de cancer. C'est particulièrement vrai pour le cancer du sein, de l'utérus ou de l'endomètre chez la femme, ainsi que de l'œsophage, du rein, du pancréas, du côlon et du rectum chez les deux sexes. Le surpoids est ainsi à l'origine de 1,4 % des cancers chez les hommes et 3,3 % chez les femmes selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Pour y remédier, une activité physique est conseillée mais pas suffisante : seule une alimentation saine et équilibrée permet d'éliminer durablement une surcharge pondérale.

Fruits et légumes, le ticket gagnant
Les fruits et légumes sont unanimement plébiscités par les nombreuses études depuis plus d'un demi-siècle pour leur rôle préventif, notamment pour diminuer les risques de cancers des voies digestives (bouche, œsophage, estomac, côlon) mais aussi pour le cancer du pancréas ou les cancers respiratoires (bronches, poumons). "Ne pas manger suffisamment de fruits et légumes entraîne des carences en fibres", acquiesce Guillaume Lehéricey. "Or, les fibres peuvent aider à augmenter la satiété et jouent aussi dans la prévention des cancers colorectaux par exemple. On peut aussi avoir des carences en antioxydants ou en molécules anti-cancérigènes. Les antioxydants, ce sont par exemple la vitamine C que l'on peut retrouver dans les fraises, les molécules soufrées contenues dans le chou ou le bêta-carotène qui est présent dans les légumes colorés." Le diététicien, défenseur d'une "alimentation variée et adaptée aux besoins de l'organisme", recommande concrètement "cinq portions de fruits et légumes par jour, soit deux à trois fruits et le reste en légumes". Et de donner le schéma d'une journée type : "Vous pouvez commencer la journée par un verre de jus de fruit - pur jus de préférence. On peut continuer le midi avec une entrée de crudités et un fruit en dessert, cru ou cuit. Le soir ça peut être un gaspacho de légumes avec une salade de fruits." En parallèle, le diététicien conseille de "consommer moins de 500 grammes de viande rouge par semaine, et de limiter au mieux la charcuterie, surtout celles qui sont très grasses et très salées". Voilà le cocktail gagnant pour se prémunir des risques de cancer.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience