• Bien-être
  • Santé

Changements d'heure : comment ça marche ?

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 25/10/2013 à 15h00 0 commentaire

2 fois par an, le sujet revient : la France change d'heure. Mais 1 heure de plus, 1 heure de moins... On ne sait jamais vraiment dans quel sens ça marche. Plurielles.fr a fait le point sur le sujet.

Pourquoi un changement d'heure ?
Une fois n'est pas coutume, le changement d'heure ne constitue pas une exception française. En effet, près de 70 pays s'y collent deux fois par an, mais pas forcément au même moment.
Concrètement, au printemps, on avance l'heure officielle du pays de 60 minutes. Et automne, on recule de 60 minutes, pour revenir à l'heure normale.
Mais pourquoi une telle organisation ?
A l'origine de cette initiative des gouvernements concernés ? L'idée de faire coller les heures dites « actives » de la journée (celles où l'on travaille) aux horaires d'ensoleillement. Une petite modification qui joue sur le rythme biologique (le corps est habitué à être plus en forme le jour), mais surtout une démarche économique et écologique. En gagnant une heure d'éclairage le soir, on réduit d'autant plus la consommation de lumière artificielle. Et ce n'est pas pour rien, si cette habitude a été prise dans les années 70, qui ont connu le plus grand choc pétrolier connu. Chaque année, l'économie serait d'environ 250 000 tonnes de pétrole, rien que pour la France.
 
Quelles conséquences sur la santé ?
Les spécialistes sont très mitigés sur le sujet. Ceux qui souhaiteraient que le changement d'heure soit aboli, expliquent qu'au moment où l'on recule d'une heure, cela créé une carence en sommeil dans tous les groupes de population.  
Bien que transitoire, cette carence peut toutefois mettre jusqu'à trois semaines pour se résorber. Or, comme nous avons déjà tendance à dormir moins que ce qu'il est conseillé de faire, le déficit en sommeil est d'autant plus grand.
Le manque de sommeil perturbe le rythme biologique, également en charge de la régulation de l'humeur, de l'appétit, de la capacité d'adaptation à l'environnement ambiant et de notre capacité  de concentration sur quelque chose de précis. Tout cela reste quand même  gérable par l'organisme sans trop de problèmes. 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience