• Bien-être
  • Santé

Boire du café diminue les risques d'AVC chez la femme

Article par Nadine ROSEAU avec agence , le 18/02/2009 à 09h56 , modifié le 18/02/2009 à 09h59 0 commentaire

Une étude menée en Espagne et aux Etats-Unis dont la publication est prévue pour le 3 mars prochain, conclut que plus une femme boit du café, moins elle a de risques d'être victime de congestion cérébrale.

Contrairement aux idées reçues, le café n'a pas que des effets négatifs, comme le souligne l'auteur de l'étude, Rob M. van Dam : "On a souvent tendance à croire que la consommation du café peut augmenter le risque d'une congestion cérébrale; mais cette étude met en évidence son impact positif, et pas négatif",
 
Le café constitue donc un excellent agent de prévention contre les congestions cérébrales : telles sont les conclusions d'une étude effectuée auprès de 83 000 femmes africaines d'un âge moyen de 55 ans.

Selon les résultats, celles qui consomment deux ou trois tasses de café par jour ont 19% moins de chance d'avoir une congestion cérébrale par rapport aux femmes qui consomment moins d'une tasse par mois. Le risque est réduit de 12% parmi celles qui boivent cinq à sept tasses de café par semaine.

Consommer quatre tasses ou plus de café par jour réduit le risque de tous types de congestion cérébrale de 43% chez les femmes n'ayant jamais fumé, ou ayant arrêté de fumer. En revanche, parmi les fumeuses avec la même consommation, le risque de congestion cérébrale est réduit de 3%.

Si la consommation de café agit de manière favorable contre les risques de congestion cérébrale, le rapport met en évidence le fait que sa consommation peut avoir un impact négatif sur l'insomnie, l'anxiété, l'hypertension artérielle et les troubles cardiaques.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience