Mincir à tout âge : 50 ans, on se préserve

Article par Camille VARINI , le 07/01/2010 à 14h23 , modifié le 07/01/2010 à 14h28 1 commentaire

A 50 ans, le corps change : la faute aux hormones, à une vie plus sédentaire. Alors on fait de l'exercice et on fait attention !

La cinquantaine est souvent un cap difficile à vivre. "L'une des causes de la prise de poids est l'état ou la quantité de nos muscles. Si on ne fait pas attention, les fibres musculaires disparaissent et sont remplacées par des fibres graisseuses", argumente Évelyne Chartier, nutritionniste*. Et au départ des enfants et au stress professionnel s'ajoute aussi, pour les femmes, la redoutée péri-ménopause, qui induit des changements de morphologie et une modification de la répartition du tissu graisseux et de la silhouette : rétention d'eau, perte d'élasticité, système lymphatique ralenti, etc. "Et de petites erreurs alimentaires répétées qui donneraient un kilo pris par an peuvent vite aboutir à 10 en 10 ans si on ne fait pas attention. Mais, rassurez-vous, il est toujours possible de perdre du poids à 50 ans, c'est juste un peu plus lent."


*Auteur de l'ouvrage "Mincir à 50 ans" aux Éditions Artémis. 93 pages. 9,90 €.
 
Les pièges de la cinquantaine à éviter
1. Oublier le sport
Il faut conserver une activité physique pour préserver la masse musculaire. Au repos, le corps brûle moins de calories, il s'agit donc de compenser en augmentant les dépenses d'énergie avec des activités d'endurance : randonnée, marche rapide, vélo. 30 minutes par jour suffisent pour éviter le stockage des graisses. Associez l'endurance à de la gym d'entretien pour galber et du stretching pour étirer les muscles. Et, quel que soit votre état physique, il est plus que primordial de continuer à prendre l'air.


2. Manger n'importe quoi
Si vous devez accepter votre nouveau corps et quelques kilos inévitables, adoptez une alimentation qui saura juguler le processus. À 50 ans, il est nécessaire de manger moins. "L'important n'est pas forcément ce que vous mangez lors d'un repas festif, mais l'ensemble de tout ce que vous avez mangé dans la semaine", ajoute Evelyne Chartier. L'alimentation quotidienne doit être pauvre en graisses saturées (gâteaux, plats préparés), riche en fruits, légumes, céréales complètes, protéines diversifiées et Oméga 3. Pour éviter de grignoter de façon anarchique, goûtez mais, pour cela, privilégiez les fruits et les laitages maigres, éventuellement du pain complet ou des céréales. Sachez enfin que le nombre de calories recommandées ne doit pas dépasser 1 800 si vous êtes sédentaire, 2 000 si vous êtes active.
 

Une solution adaptée : l'auriculothérapie
De la même manière que le corps se retrouve dans le pied avec la réflexologie, il se reflète dans l'oreille avec l'auriculothérapie développée dans les années 1950 par le Dr Nogier. Il applique les méthodes de l'acupuncture en se limitant à l'oreille qui, selon lui, présenterait des points particuliers représentant les différents organes du corps et les zones fonctionnelles du cerveau. "C'est une technique personnalisée qui traite bien les problèmes hormonaux, le stress ou les compulsions. Elle est donc très intéressante pour les quinquagénaires qui veulent perdre du poids", explique Isabelle Meurgey, auriculothérapeute à Paris. L'auriculothérapie est très utile en complément d'un coaching minceur adapté, de type micronutrition ou régime crétois. "On détecte les points sélectionnés grâce à un appareil électrique, le Pointoselect. Ensuite, on stimule certains de ces points, 4 à 6 maximum, avec un petit courant qui relance l'énergie ou la diminue, le point faim ou celui de la compulsion sucrée par exemple, mais aussi les reins ou l'estomac en cas de rétention d'eau ou de ballonnements. On peut même aller jusqu'à changer les goûts de la personne !" Comptez, selon le cas, de 1 à 3 séances d'une demi-heure à un mois d'intervalle. Coût d'une séance : entre 70 et 100 €.
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • DUBREUIL, le 04/02/2010 à 18h27 : Faut vraiement être nul . Mincir, etc. Et le travail vous n'en parlez pas trop . ça va bientot changer!

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience