• Bien-être
  • Minceur

Minceur: on se méfie de quoi lors du repas du réveillon ?

Article par Vanessa FERRERE , le 14/12/2012 à 13h09 , modifié le 20/12/2012 à 14h20 0 commentaire

Afin de limiter les dégâts et ne pas se priver le soir du réveillon, on applique quelques principes de base pour garder des bons souvenirs des fêtes plutôt que des kilos en trop.

1) La préparation du repas

Lors de la préparation du repas, on a tendance à grignoter par-ci par-là. Et là catastrophe car sans s'en rendre compte c'est en moyenne 300 à 400 calories que l'on absorbe entre goûter une préparation, puis une autre, finir et lécher le fond d'un plat, grignoter des petits bouts de chocolat pendant la confection de la bûche.

L'astuce? On se contente simplement de goûter les assaisonnements du bout des lèvres.


2) Les amuse-gueules

L'apéritif va bientôt commencer. La faim se fait sentir et dès l'apéro on se jette sur les petits fours qui sont de véritables bombes caloriques. Résultat : on n'a déjà plus faim alors que le repas n'a pas encore commencé et on a ingéré en l'espace de quelques minutes plus de calories que nous ne le voulions...

L'astuce? On croque une pomme ou un œuf dur 20 à 30 minutes avant l'apéritif. La fringale disparaît et on peut manger quelques petits fours avant de passer sereinement au repas.


3) Des plats en sauce

Du poisson, des crustacés, de la viande rouge ou blanche... Finalement l'apport calorique n'est pas élevé. Sauf qu'en temps de fête, ces aliments sont noyés dans la sauce. Si l'on rajoute à ça le pain que nous utilisons pour saucer, on est finalement loin d'un repas léger.

L'astuce ? On s'autorise une cuillère à soupe de sauce. Elle est ainsi consommée avec le plat et pas besoin de pain pour essuyer.


4) Trop de raffiné

Entre la purée à l'ail, les petites pommes dauphines et la baguette, le repas devient riche en glucides raffinés. L'index glycémique de notre repas explose et au final l'organisme stocke l'excédent de sucre dans le sang sous forme de gras. Pas top.

L'astuce? On propose cette année de se charger du pain. On opte pour des pains complets, aux céréales, au sarrasin, à la châtaigne ou encore aux graines germées. C'est la même chose pour la bûche, si vous optez pour le traditionnel biscuit roulé, pourquoi ne pas le tester avec une farine complète ?


5) Les portions

Il y a beaucoup à goûter et les portions sont plutôt gargantuesques, comment équilibrer ?

L'astuce? Une assiette doit être divisée en 4 quartiers : 2 pour les légumes, 1 pour la viande et 1 pour les féculents. On ne se ressert pas et on mange le lendemain ce que l'on n'a pas goûter la veille.


6) Des repas qui durent des heures

On reste à table et finalement on finit inexorablement par se resservir...

L'astuce? On prépare à l'avance des activités de groupe. On aménage une piste de danse. Bref, on se bouge et on s'amuse tous ensemble. C'est le réveillon après tout.


7) Attention aux glucides

Pour faire léger on essaye de choisir entre un accompagnement type pomme de terre, riz, pâtes et du pain.

L'astuce? Si vous optez pour les féculents, ne mangez pas de pain. Si vous préférez les laisser de côté, prenez 2 morceaux de pain : 1 pour accompagner votre repas et l'autre pour votre fromage.


8 ) Buvez !

C'est encore plus vrai lors des repas copieux et alcoolisés...

L'astuce? L'eau additionnée de citron va vous permettre de rééquilibrer le pH de votre corps acidifié par les mets festifs comme la viande, les sauces et les graisses. Ainsi, vous mangerez moins d'une part et vous aurez une meilleure digestion. Résultat ? Vous vous sentirez plus légère le lendemain.

 

Merci à Valérie Orsoni, coach sportive et fondatrice du site de coaching minceur LeBootcamp.com

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience