• Bien-être
  • Minceur

Les faux amis de la minceur : "Les graisses sont cachées et de mauvaise qualité"

Article par Caroline RABOURDIN , le 25/11/2009 à 13h07 , modifié le 25/11/2009 à 14h57 0 commentaire

Solveig Darrigo, diététicienne et auteur de nombreux ouvrages sur la cuisine minceur, nous conseille pour retrouver une alimentation saine et équilibrée.

Quels sont les faux amis de la minceur ?
Ce sont les en-cas que l'on trouve au rayon diététique sous forme de céréales, de barres énergétiques et de biscuits. Ce n'est pas parce que c'est bio ou diététique que c'est léger. Il ne faut pas se leurrer, ces produits sont plus caloriques que les biscuits de base comme les Petit Beurre.


Que pensez-vous de l'aspartam ?
L'aspartam sert à tromper l'organisme. Il lui fait croire que c'est aussi bon que du sucre. En prenant des produits allégés qui contiennent des édulcorants, on pense qu'on peut en prendre plus. A moyen terme, cela entraîne des troubles du comportement alimentaire. Et on va vers une surconsommation d'aliments.


A quoi faut-il faire particulièrement attention quand on fait ses courses ?
Au supermarché, on est tentée par plein de choses transformées comme une pâte à tarte, un plat cuisiné... Avant d'acheter des produits laitiers, il faut savoir que le yaourt de base fait 50 calories, contre 80 ou 90 pour ses équivalents transformés comme les brassés. Plus un produit est attractif, moins on sait ce qu'il y a dedans et plus les calories sont nombreuses. Le plus sûr, c'est d'utiliser des produits simples et de bien lire ce qu'il y a écrit dessus. On achète un « yaourt » et pas un « liégeois » ou une « crème de yaourt ».


Où se trouvent les graisses cachées ?
Dans les pâtes à tarte, les produits laitiers, les mousses de fruits, les crème dessert, les biscuits... A la place du lait, les industriels mettent de la crème fraîche ou des huiles végétales qui contiennent des mauvaises graisses. Il s'agit de l'huile de palme ou de coprah. A terme, leur consommation entraîne une formation de dépôts graisseux dans les artères qui engendrent des problèmes cardio-vasculaires. Non seulement, les graisses sont cachées mais en plus, elles sont de mauvaise qualité.


Quelles sont les plus grandes erreurs en nutrition qui peuvent nous coûter des kilos en trop ?
La plus grosse erreur est de ne pas cuisiner. Les autres sont d'acheter trop de produits transformés et de faire ses achats de manière automatique. Quand on fait ses courses, on est un peu robotisée, on a confiance dans une marque. Il faut avoir l'œil critique. Pour cela, il faut retourner l'emballage afin de lire la liste des ingrédients. Si elle comporte beaucoup de noms barbares scientifiques, il vaut mieux reposer le produit sur le rayon.


Il est donc important de cuisiner...
On peut très bien acheter des épinards en branche surgelés mais on rajoute soi-même la crème fraîche. Comme ça, on sait ce que l'on met. Une poêlée de légumes surgelée contient deux à trois fois plus d'huile que ce qu'on utiliserait soi-même pour la faire. Dans un yaourt nature, quand on verse une cuillère de sucre, l'industriel lui, en rajoute trois. Pour maîtriser son alimentation, il faut être acteur et ne pas subir les publicités. Il est nécessaire de revenir au bon sens et de faire une cuisine saine et simple. Ce n'est pas très compliqué de presser une orange.
A lire : « Bien cuisiner léger » aux éditions Solar, par Solveig Darrigo

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience