• Bien-être
  • Minceur

10 astuces pour un métabolisme actif

Par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 10/05/2013 à 11h35 , modifié le 10/05/2013 à 11h35
« Précédent 1/11 Suivant »

10 astuces pour un métabolisme actif

Scientifiquement parlant, le principe du métabolisme correspond à l'action de transformation des molécules et de l'énergie au sein de toute cellule vivante. Par facilité, on a élargi le terme à l'utilisation et la destruction énergétique, en fonction de la digestion des aliments ingérés. Comme tout organisme vivant, le corps possède un métabolisme de base, correspondant à la dépense énergique nécessaire au maintien en fonctionnement de ses principes vitaux (action des organes). Sans cela, il ne peut survivre.
Ce métabolisme est différent pour chaque personne et se caractérise notamment en fonction du sexe, de l'âge, de la morphologie, du fonctionnement des hormones. Ce que l'on ingère, au-delà de ce métabolisme de base, c'est ce que le corps aura tendance à stocker puisque cela constitue un surplus. D'où l'intérêt de prendre en compte les besoins réels de son corps pour ne pas prendre de poids. Avec l'âge par exemple, le métabolisme va baisser. Si on continue à manger de la même manière, on risque de gagner quelques kilos en plus sur la balance.
Dans le cadre d'un régime, le métabolisme de base peut s'abaisser de manière importante et perturber le corps. C'est ce que l'on appelle la thermogénèse adaptative ou " effet yo-yo ". Le corps réagit à la privation en stockant d'autant plus les calories apportées en phase de stabilisation. Résultat ? On reprend du poids, et même souvent plus que les kilos perdus. Pour se prémunir de ces effets indésirables, mieux vaut adapter son alimentation à ses besoins réels. En cas de sur-alimentation, cela suffira à perdre du poids et le choc sera moins rude pour l'organisme. Mais, rien n'empêche de donner un coup de fouet à son métabolisme, afin que celui-ci se relance en pleine forme.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience