• Bien-être
  • Nutrition

Surpoids : Les calories s'inviteront sur les cartes de restaurants américains

Article par Léa BORIE , le 28/11/2014 à 11h29 , modifié le 28/11/2014 à 11h51 0 commentaire

Le nombre de calories contenu dans les assiettes de restaurants est méconnu des consommateurs. Pour tenter de lutter contre le fléau de l'obésité en Amérique, une réglementation prévoit d'informer la clientèle sur la quantité notionnelle ingurgitée. Eclairage.

Montrez-moi ces calories que je ne saurai voir... Et si le secret pour savoir où sont cachés les aliments nutritifs que l'on commande au restaurant était tout simplement de les indiquer clairement sur la carte ? La solution de l'Agence américaines des produits alimentaires et des médicaments (FDA) vient d'être acceptée fin novembre, après trois ans d'intenses négociations.


Aux Etats-Unis, le pourcentage d'obèses ne cesse d'augmenter, (actuellement 60% d'Américains sont en surpoids, et 70 millions sont obèses). Une nouvelle règlementation oblige les chaînes de restaurants, les pizzerias, les épiceries, ainsi que les distributeurs automatiques et friandises au cinéma, d'au moins 20 points de vente, à mentionner le nombre de calories que contiennent les plats servis. En plus de cela, ils se verront contraints d'afficher les apports détaillés selon les familles, glucides, protéines, lipides, sodium, ou encore cholestérol. Echapperont à ce listing les cocktails des bars (pourtant très caloriques), les menus de saison et les menus du jour, ainsi que les condiments de table, de type moutarde, ketchup et autres sauces.


Ces informations pourraient venir aider les clients à s'informer davantage sur ce qu'ils ingurgitent à l'extérieur de chez eux, voire d'éveiller la conscience des clients, ce qu'espèrent les groupes de protection des consommateurs et les autorités fédérales. La mesure a déjà été mise en place depuis plusieurs années dans le fast-food Mac Donald.


Cependant, encore faut-il savoir lire ces pictogrammes. Cette mesure d'affichage sur la quantité nutritionnelle ne signifie pas forcément que les consommateurs sauront les utiliser à bon escient pour mieux manger. Aux Etats-Unis comme dans bien d'autres pays occidentaux, aucune notion de diététique n'est abordée lors de l'apprentissage à l'école.


En attendant que cette réglementation entre en vigueur d'ici à un an aux Etats-Unis, et de voir l'évolution de cette mesure arriver jusqu'en France, il est possible de suivre ces données via des Applications sur smartphone.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience