• Bien-être
  • Nutrition

Pourquoi hommes et femmes ne grossissent pas de la même manière ?

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 04/09/2013 à 12h35 , modifié le 04/09/2013 à 14h17 0 commentaire

C'est injuste mais naturel, les deux sexes ne prennent pas de poids de façon égale. De la même manière que nous ne le perdons pas forcément pareil. On vous explique pourquoi.

Une histoire d'hormones
Rien de plus démotivant, lorsque l'on entreprend un régime en couple que de voir que les résultats à longs termes ne sont pas les mêmes chez nous que chez notre partenaire. On a beau fournir les mêmes efforts, les chiffres sur la balance ne descendent pas de manière égale. Encore une fois, les disparités entre hommes et femmes se font sentir. Et pour le coup, celles-ci ne sont liées qu'à la prédisposition du sexe et aux hormones qui le caractérisent.
 
Dès l'adolescence, les femmes sont biologiquement prédisposées à concevoir et porter un enfant pendant 9 mois. Elles sécrètent des œstrogènes en quantité non négligeable, qui facilite le stockage des graisses. En effet, pour se développer, le bébé puise également dans les réserves de sa mère, qui se situent en majorité au niveau glutéo-fémoral, c'est-à-dire autour du bassin et des cuisses.
Chez les hommes, la graisse en excès est surtout localisée sur l'abdomen. Il s'agit d'une graisse intra-viscérale qui, comme son nom l'indique est placée entre les viscères de la partie abdominale. Elle entrave le bon fonctionnement de ces dernières et augmente le risque de développer des cardio-vasculaires. Voilà pourquoi les hommes en sont plus affectés que les femmes.
 
Cette particularité génétique explique aussi pourquoi les femmes ont plus de mal à se délester de leurs kilos. En révisant leur alimentation (moins de graisses, plus de fibres) les hommes parviennent facilement à se délester de quelques kilos. Pour les femmes, il faudra toujours fournir plus d'efforts pour la même perte au final. En somme, il leur faudra avoir une alimentation très stricte et faire des exercices intenses type cardio, qui vont augmenter l'adrénaline et favoriser la destruction des graisses.
 
Les femmes et la ménopause
Autre particularité féminine, la mise en sommeil des ovaires, qui ne produisent plus les hormones de la reproduction passé un certain âge. Ce bouleversement perturbe le corps qui en réaction, a tendance à stocker davantage de calories. C'est donc un phénomène naturel de s'arrondir à cette période de la vie féminine. En moyenne, les femmes prennent 2.5 à 4.5kg. Une prise de poids variable selon le mode de vie et la morphologie. Plus on est lourde et plus la prise de poids risque en effet d'être importante. Même pour les plus chanceuses, qui ne prennent pas forcément de poids, la morphologie se modifie. Les muscles perdent en ampleur et sont remplacés par de la masse grasse. Cette dernière a d'ailleurs une fâcheuse tendance à se localiser au niveau de l'abdomen. D'où l'importance, si l'on veut minimiser sa prise de poids de réduire les apports calorique des repas et de bouger davantage. Les protéines permettent notamment de garder une bonne masse musculaire.
Une chose est certaine, pour les hommes comme pour les femmes, il est plus difficile de maigrir à mesure que l'on vieillit. Avec l'âge, notre métabolisme de base fonctionne au ralenti et baisse de 40kcal environ par tranche de 10 années. Pour ne pas grossir, il faut donc manger moins.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience