• Bien-être
  • Nutrition

Minceur : pour garder la ligne, je prends de bonnes habitudes

Article par , le 09/01/2014 à 15h15 , modifié le 04/02/2015 à 16h27 0 commentaire

Pour optimiser une perte de poids ou garder sa ligne sur le long terme, rien de tel que d'adopter de bonnes habitudes de vie. Ça aide à rester zen et à éviter les craquages alimentaires.

Je bois à fond (de l'eau)
Boire suffisamment, c'est l'assurance de limiter ses fringales tout au long de la journée. L'estomac se gonfle et on a l'impression d'être rassasié. Cela permet également d'éliminer plus, ce qui est toujours un bonus. Sans compter l'eau apportée par l'alimentation, on devrait consommer environ 1,5L (eau nature ou aromatisée sans sucre, thé ou tisane, café). Si vous n'y pensez pas spontanément, buvez un petit verrre d'eau chaque heure.
 
Je revois mes repas
Un bon repas, c'est entrée + plat + dessert, même et surtout quand on fait attention à son poids ! Mais n'allez pas croire que tout est permis. L'entrée, si elle est composée d'une soupe ou de crudités, vous permettra de vous caler sans trop engranger de calories. Ainsi, le plat de résistance sera moins conséquent en termes de quantités. Il comprendra 1 part de protéines, 1 part de légumes et 1 part de féculents (c'est derniers ne sont pas obligatoires le soir). Enfin, en dessert, privilégiez un produit laitier non sucré (fromage ou yaourt).
 
Je prends le temps de dormir
Le sommeil permet de garder la ligne. Lorsque le corps est privé de sommeil, l'appétit est plus important le lendemain et stocke davantage. Or, c'est rarement sur une pomme que l'on craque. Pour bien faire, dormez au minimum 7 heures par nuit et couchez vous de préférence avant minuit. Après cette heure, la sécrétion de ghréline est augmentée, avec pour conséquence deréveiller l'appétit.
 
Je me garde du temps pour moi
On le sait bien, le stress est fatal pour le poids. Pour compenser, on a tendance à se lâcher sur des « aliments réconforts » (comprenez, des aliments qui font du bien à notre moral mais n'ont aucune utilité nutritionnelle). Résultat ? Après coup, on culpabilise et l'effet est d'autant plus dévastateur. Pour limiter ces écarts néfastes, gardez vous chaque jour, ou au moins plusieurs fois par semaine, un petit moment pour vous. Prenez le temps de déambuler au soleil. Cela vous permettra de fabriquer de la vitamine D dont l'une des actions est de réguler notre taux de glycémie (taux de sucre dans le sang). En rentrant, prenez le temps de vous détendre, même 15 minutes, avant de vous lancer dans la préparation du repas. Vous serez plus apte ensuite à faire les bons choix.
 
Je me fais de menus plaisirs
Faire attention tout le temps, ce n'est pas possible sur le long terme. Plutôt que de prendre le risque de craquer et de perdre le fil de ses bonnes résolutions, gardez vous des repas libres, où vous mangerez un plat qui vous tient à cœur, sans culpabiliser. Deux fois par semaine semble une bonne marche de manœuvre.  
 
Je planifie mes courses
La manière dont on remplit son caddie est une étape cruciale pour garder la ligne. Cela parait évident et pourtant... Entre la fatigue accumulée sur la journée, le stress, le bruit, la foule... on a vite fait de perdre son calme et de se venger sur la nourriture. Si possible, épargnez-vous  un stress inutile en faisant vos courses à un moment creux ou en les commandants sur Internet. A défaut, gagnez du temps en listant tout ce dont vous aurez besoin pour la semaine et tenez-vous en à votre liste.
 
J'évite les craquages
Ils sont souvent le fruit d'un stress soudain ou d'un ennui profond. Pour y faire face, plusieurs solutions s'offrent à vous. Détournez votre attention de votre faim (pas si réelle que cela) en changeant d'activité. Si vraiment vous avez besoin de manger, faites les choses bien en ayant toujours à proximité des aliments sains (des amandes, des fruits secs, des galettes de riz...). Ils sont rassasiants mais n'auront pas de conséquences sur votre ligne.
 
Je fais du sport
En plus de bruler des calories et donc, de maintenir le poids de forme, le sport a des répercussions sur le long terme. Avec l'effort, on sécrète des hormones qui brûlent les graisses pendant plusieurs heures durant. Surtout, après en avoir bavé, on a tendance à faire plus attention à ce que l'on mange car instinctivement, on n'a pas envie de ruiner tous nos efforts.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience