• Bien-être
  • Nutrition

Minceur : pour éviter de craquer, dessinez !

Article par Lorelei Boquet-Vautor , le 05/11/2014 à 12h33 0 commentaire

C'est la nouvelle lubie de celles qui font attention à leur ligne : dessiner ce dont on a envie pour éviter de les consommer en vrai. Ça marche ? Testez donc !

C'est bien connu, quand on a le moral dans les chaussettes, on ne pense qu'à une chose, se venger sur la nourriture pour compenser. Et en général, ce n'est pas sur les carottes à l'eau et les pommes que l'on se tourne. Plus c'est gras, épicé, salé ou sucré et plus notre humeur est bonne. Mais après coup, on en vient à culpabiliser d'autant plus.


Une mauvaise habitude que l'on peut désormais outrepasser si l'on en croit les psychologues américains de la St Bonaventure University, basée à New York. C'est derniers ont en effet montré le rôle bénéfique du dessin pour déjouer les frustrations et chasser le stress. En d'autres termes, au moment où l'on rêve de manger pizzas, bonbons et autres cochonneries, plutôt que d'écouter son estomac, on fait ressortir le Picasso qui sommeille en nous et on dessine l'aliment en question.

 

En s'appliquant à réaliser un beau dessin de cet appétissant repas, notre humeur reviendrait plus facilement au beau fixe. Résultat ? On flanche beaucoup moins ou alors sur des aliments qui ne seront pas totalement fatals pour notre ligne. Une astuce que peuvent conserver dans un coin de leur tête toutes les femmes au régime qui, lassées de faire des efforts ont parfois les nerfs à fleur de peau.
 
Cela vous parait fou ? Il s'agit pourtant là d'une étude scientifique tout ce qu'il y a de plus sérieux et d'ailleurs publiée dans le Journal of Behavioural and Brain Science. Pour en tirer, les conclusions que l'on connait désormais, les chercheurs ont demandé à 61 étudiants à jeun et répartis en 4 groupes de dessiner un aliment.

 

Le premier groupe devait dessiner une pizza, le second des fraises, le troisième des poivrons et le dernier un gâteau. Les résultats ont montré que les personnes ayant dessiné les aliments gras ou sucrés ont vu leur humeur s'améliorer ; à 28% pour la pizza, 27% pour le gâteau et 22% pour les fraises. Les poivrons eux, n'ont pas réconforté grand monde avec seulement 1% de la population interrogée qui se sentait mieux.  

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience