• Bien-être
  • Nutrition

Nutrition : 5 vérités sur l'huile de palme, notre ennemi caché !

Article par , le 08/06/2012 à 16h31 , modifié le 08/06/2012 à 17h08 3 commentaires

Aux USA, la guerre a déjà été déclarée à l'huile de palme, pourtant ultra prisée par les industriels. Damien Galtier, nutritionniste, nous éclaire sur cet ennemi minceur et santé bien planqué.

1.L'huile de palme est partout
"L'huile de palme est quasiment partout car elle est très avantageuse pour les industriels : elle ne donne pas de goût, elle ne se dégrade pas avec le temps, elle est stable... Et surtout elle n'est pas chère. Du coup, on en trouve dans les pâtes à tartiner, les pâtes, tous les plats préparés... partout !"

 

L'huile de palme est mauvaise pour notre santé et notre ligne
"L'huile de palme qu'on trouve chez nous n'est pas celle qui provient directement du palmier. Cette dernière est une huile rouge riche en antioxydants, en bétacarotène et en vitamine E.
Celle que nous consommons a été raffinée et a perdu toute ces bonnes choses. Il ne lui reste que les inconvénients des acides gras saturés [responsables du mauvais cholestérol et de problèmes cardio-vasculaires]. C'est une des pires huiles avec 60% de graisses saturées."

 

L'huile de palme est planquée
"Pour la repérer, il faut lire les étiquettes. Mais il n'est pas toujours écrit "huile de palme". Quand il est indiqué "huile végétale", il s'agit à 99% d'huile de palme. Parfois on indique "gras palmitique" également. Là aussi, il faut fuir.

Même chose pour les "graisses hydrogénées" ou "trans" : elles sont bien d'origines végétales mais on y a rajouté de l'hydrogène, ce qui les rend très mauvaises pour la santé.
Il faut se méfier également de certains produits simples qu'on achète congelés. Par exemple, des herbes aromatiques peuvent être baignées dans un bain de matière grasse. Maisc'est en train de changé et ce n'est plus toujours le cas.

 

Le combat a déjà commencé...mais à quel prix ?
"Aux Etats-Unis et au Canada, on mène un vrai combat contre les graisses saturées et l'huile de palme. Chez nous, certaines marques l'ont d'ores et déjà remplacée par d'autres huiles. L'huile de colza, par exemple, peut être une bonne remplaçante puisqu'elle ne donne pas de goût, mais elle rancit assez vite. Evidemment, ce changement a un coût et il est mis en place par des marques haut de gamme, pas sur les produits "discount". On assiste encore à de la diététique à deux vitesses.


Comment l'éviter soi-même à la maison
Bien sûr, la meilleure façon de palier à ce problème de nutrition, c'est de cuisiner soi-même ! On s'achète un wok et on met plein de produits frais dedans : des crevettes, de la coriandre ou bien des petits morceaux de jambon, du citron, du soja... On a l'impression d'être un chef étoilé avec peu de choses.

 

Merci à Damien Galtier nutritionniste et auteur de Mes p'tits repas pour bébé (Editions Ixelles, février 2012) et Maigrir pour les nuls (First, février 2012)

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • appollo20, le 14/06/2012 à 22h40 : Toutes les huiles raffinées sont nocives pour la santé ainsi que la plupart des huiles chauffées au-delà de 80 degrés C ,sauf l'huile de palme BIO qui résiste à de très hautes températures sans être dégradée mais elle a très peu de propriétés interessantes . Seule solution valable : faire les cuissons ( fritures) à sec sans matière grasse sur une plaque en fonte sans revêtement . Les seules huiles bonnes pour la santé(à froid) sont les huiles de première pression à froid ,toutes les autres sont raffinées, décolorées et recolorées,désaromatisées et re-aromatisées +conservateurs ,etc....,et le tout avec bien sûr des produits chimiques dangereux. Dans les produits non BIO , la seule huile de première pression à froid est l'huile d'olive ,c'est donc la seule qui est à peu près bonne et c'est en réalité pour ça qu'on dit que c'est la meilleure . Mais les huiles certifiées BIO sont toutes automatiquement et obligatoirement de première pression à froid ; elles sont donc toutes bonnes et avec des propriétés différentes ,utiles et indispensables . Et dans ce cas ce n'est pas l'huile d'olive qui est la meilleure car elle ne contient pratiquement pas d'oméga3 indispensables et dont nous sommes tous plus ou moins carencés . Préférons dans ce cas l'huile de colza (BIO),voire noix et noisettes et varions les huiles . On peut aussi les mélanger à son goût . J'utilise le plus souvent : colza, carthame et olive et parf ois soja,tournesol ,chanvre (très complète) et cameline . Et l'huile de palme BIO uniquement en friture et rarement(elle se conserve très bien et très longtemps) ,car elle a très peu de propriétés et résiste très bien à la chaleur contrairement à la plupart de autres .
  • appollo20, le 13/06/2012 à 18h52 : Ok,l'huile de palme est très mauvaise pour la santé comme d'ailleurs toutes le huiles rafinnées mais cette information ne concerne pas du tout les huiles de palmes certifiées BIO vendues en biocoop ou autres magasins BIO ;celles-ci proviennent bien du palmier à huile de plantations gérées écologiquement et ne sont ni raffinnées ni trafiquées ni empoisonnées et résistent très bien à des très hautes températures (fritures) .
  • ajupa, le 13/06/2012 à 08h39 : C'est très bien d'énoncer le danger que représente ce produit mais ce n'est pas suffisant! Désormais, il faut tout dire, non seulement les dangers des produits mais surtout les dangers pour l faune animale et végétale. Or, la quasi totalité de l'huile de palme provient d'Indonésie ou vit un animal endémique, l'orang-outan dont on détruit son habitat à une vitesse vertigineuse....pour y planter cette salo... de palmiers que les industriels utilisent sans se poser de questions. Les voyous.....eux aussi!

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience