• Bien-être
  • Nutrition

Les européens se sont mis au régime avant les vacances

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 26/08/2013 à 16h00 0 commentaire

Un récent sondage a prouvé une habitude européenne insolite. Perdre du poids juste avant de partir en vacances pour être plus beaux sur la plage et pouvoir profiter ensuite. Une bonne manière d'anticiper ?

Qui dit vacances dit farniente, beignets au chocolat sur la plage, apéros prolongés et repas gargantuesques. Gourmands les européens. Ils aiment profiter de leur temps libre et cela se voit.
Pas questions pour eux de se restreindre pendant les vacances. Car profiter de la gastronomie  locale, c'est aussi ça les vacances.
 
L'épreuve du maillot de bain n'est toutefois pas une partie de plaisir. Difficile de cacher ses défauts lorsque l'on est à moitié nu. Autant anticiper pour limiter la casse à l'arrivée. Une attitude bien  ancrée dans les habitudes des européens. Selon une étude récemment publiée par le site de voyage lastminute.com (en partenariat avec YouGov), 55% des européens souhaiteraient se délester de quelques kilos avant leurs congés. En moyenne, sur les quelques  7000 répondants issus de 6 pays différents, la perte envisagée représente 2.3 kilos par rapport au poids de départ.
 
En France, nous serions 53% à souhaiter maigrir avant le départ. Un chiffre qui n'a rien d'étonnant lorsque l'on sait que les françaises sont dans le top européen des femmes les plus préoccupées par leur allure (59% contre 47% des hommes). Au final, seules 17% seraient pleinement satisfaites de leur physique. Elles entreprennent donc de perdre environ 2.59kg contre 1.89 kg chez les hommes.  
 
Si elles surpassent les allemands, visiblement peu préoccupés par leur ligne (18%), ce sont les italiens qui caracolent en tête des intentions de perte de poids avec 2.6 kg en moins. Ces derniers sont aussi ceux qui font le plus d'efforts pour y parvenir. 38% d'entre eux envisagent en effet de faire un sérieux régime alimentaire, de se mettre au sport, de faire des cures minceurs en instituts... Certains envisagent même de passer par la case chirurgie esthétique. Moins courageux, les hommes sont ceux qui envisagent le plus cette solution extrême (à 1.27% contre 0.87% de femmes).
 
Un vrai cercle vicieux que celui de s'angoisser à vouloir perdre du poids pour plaire sur la plage tout en voulant profiter de repas copieux. Une réflexion qui fait dire à près de 50% des personnes interrogées que  « minces ou non, les gens devraient avant tout profiter de leurs vacances » précise Virginie Sery, responsable communication de lastminute.com. Au final, toute nation confondue, nous serions plus lourds de 1.38kg par rapport à notre poids au départ. Beaucoup d'efforts pour des résultats peu durables sur le long terme.
 
Seule solution pour rester dans le paraitre jusqu'au bout, rentrer le ventre pour sembler être plus mince, au moins le temps de quitter sa serviette et d'atteindre l'eau. Nous serions tout de même 12% à le faire en France contre 18% des britanniques, les véritables champions du bluff. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience