• Bien-être
  • Nutrition

Le chocolat en 6 questions

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 23/11/2005 à 16h03 , modifié le 25/06/2008 à 10h55 1 commentaire

Le noir est-il moins calorique que le lait ? Fait-il grossir ? Le docteur Paule Nathan, nutritionniste, vous en dit plus sur cette petite douceur tant convoitée.

Le chocolat fait-il grossir ?
Comme tous les aliments, à proprement parler le chocolat ne fait pas grossir. Tout dépend comment il est intégré dans l'alimentation quotidienne, qu'elle soit normale, amaigrissante ou de surplus (grignotage). Certes, c'est un produit gras, très calorique : une tablette de 100 grammes équivaut à 200 grammes de frites ou 3 cuillères à soupe d'huile. Et contrairement à une idée reçue, la différence de calories entre le chocolat noir et celui au lait n'est pas si flagrante : respectivement 516 et 541 calories pour 100 g.

Le chocolat constipe-t-il et donne-t-il la migraine ?
En effet, il peut y avoir un lien mais ces pathologies surviennent surtout chez des personnes ayant déjà des troubles digestifs ou vésiculaires. Là encore, tout dépend de la quantité absorbée.
Quant à l'apparition de boutons, nous l'observons parfois mais nous n'en connaissons pas les mécanismes.

A quel moment est-il préférable d'en manger ?
Aujourd'hui, nous le réintroduisons dans l'alimentation au moment du goûter, ce dernier n'étant pas réservé exclusivement aux enfants. Une barre de 10 g ne vous fera pas de mal. Et surtout arrêtez de culpabiliser, car plus vous vous interdirez le droit au plaisir de déguster un carré de chocolat, plus vous aurez des envies compulsives et dévastatrices pour votre ligne.
A ce propos, n'oublions pas qu'il y a 30 ans le chocolat n'était pas un aliment de grignotage car il coûtait cher et n'existait pas sous ses innombrables formes actuelles. On le mangeait principalement au goûter avec du pain.

Le chocolat fait-il effet d'antidépresseur ?
Il est vrai que les personnes anxieuses, à tendance dépressive se bourrent de sucre et donc de chocolat. En fait, le chocolat contient du magnésium en abondance et compense donc le manque de ce dernier, occasionné par une alimentation trop restrictive due à la peur de grossir. Le magnésium jouant un rôle important sur le système nerveux.
De plus, le chocolat peut apporter un certain réconfort par la succion de quelque chose de goûteux. Au niveau du palais, la sensation en bouche, agréable, n'est pas sans rappeler l'enfance.

Que peut révéler une envie compulsive de chocolat ?
Elle peut être à l'origine d'un problème psychologique, masquer un mal être, une grosse anxiété voire une dépression. Les personnes concernées ingurgitent une tablette, voire plus, sans aucun plaisir, sans aucune satisfaction des sens et après elles culpabilisent. Dans ces cas extrêmes il est préférable de consulter pour essayer de trouver l'origine de ces compulsions. Nous leur apprenons également à manger du chocolat avec délice, en mastiquant doucement et en prenant le temps de goûter.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Lavase, le 11/01/2009 à 19h30 : L e chocolat est un aliment comme tout le reste à condition qu'il soit pris en petite quantité au même titre que l'alcool et autres gourmandises.

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience