• Bien-être
  • Nutrition

Calories : bien estimer ce que l'on mange

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 26/06/2013 à 16h31 , modifié le 28/06/2013 à 16h10 0 commentaire

Des chercheurs ont récemment étudié le rapport que l'on entretenait avec notre assiette et notre capacité à estimer le nombre de calories ingérées. L'addition s'avère salée.

Nous serions incapables d'estimer le nombre de calories ingérées pendant la journée. C'est du moins ce que tend à prouver une étude du département de nutrition de l'Université de Harvard aux Etats-Unis. Les scientifiques se sont plus précisément intéressés à notre capacité à évaluer les calories d'un repas pris dans un fast-food (McDonald's, Burger King et Subway...). On en trouve là-bas à chaque coin de rue, comme nous sommes aussi bien fournis en boulangeries de l'autre côté de l'Atlantique.
 
L'étude a été menée auprès de 3385 clients, adolescents ou adultes, dont la majorité était obèses ou en surpoids. Les résultats obtenus montrent que près d'un quart des personnes interrogées ont sous-estimé la teneur énergétique de leur repas d'au moins 500 calories. Soit l'équivalent d'une alimentation relativement équilibré pour un adulte qui ne serait pas au régime. Les repas des personnes qui se sont trompées étaient entre outre les plus lourds.
 
De tels résultats seraient en mesure d'expliquer la croissance fulgurante de l'obésité aux Etats-Unis comme dans le reste du monde Occidental. En effet, en n'ayant pas totalement conscience de ce que l'on ingère, difficile d'en percevoir le danger et de se limiter en conséquence.
Concrètement, en consommant un menu avec hamburger ou sandwich et frites, une grande boisson gazeuse non light et un dessert, on s'approche dangereusement de la quantité totale de calories que nous devrions consommer sur la journée entière. Mais dans les faits, on ne se contente jamais de ce seul repas sur 24 heures. D'autant que comme on y trouve une majorité d'aliments composés de sucres rapides, la sensation de faim revient vite et on grignote davantage.
Le plus étonnant reste que l'apport énergétique (le nombre de calories de chaque aliment) doit obligatoirement (du moins en France) être indiqué sur les emballages. Encore faudrait-il que nous prenions le temps de les lire. Nul doute que l'on serait peut-être moins tentés d'y retourner si fréquemment...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience