• Bien-être
  • Sport

Surveiller son poids sans faire de sport : logique ?

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 03/07/2013 à 17h23 , modifié le 03/07/2013 à 17h27 0 commentaire

Un sondage récemment réalisé a montré que les Français surveillaient de près leur alimentation mais étaient plutôt réticents à la pratique sportive. Que doit-on en conclure ?

Drôle de logique
Les Français fainéants ? Il semblerait bien malheureusement. Du moins en ce qui concerne la pratique du sport.
A partir d'un sondage Opinion Way établi par L'Observatoire de la Santé Le Figaro -Weber Shandwick, on a observé que pour une majorité de personnes, il était important de surveiller son poids mais que cela ne passait pas nécessairement par la pratique d'une activité sportive régulière.
L'étude, menée auprès de 1008 personnes âgées de plus de 18 ans a prouvé que 70 % de la population interrogée surveille son poids de près. Parmi elles, près de 51% ont même avoué faire un régime. Une ambition très féminine puisque sur le pourcentage total de personnes ayant répondu par la positive à la question « Surveillez-vous votre poids », 56% étaient des femmes.
 
En second point, on a demandé aux personnes interrogées si elles pensaient que faire du sport permettait de mieux contrôler son poids, 88% ont affirmé que oui, dont 39% en sont réellement persuadées. Au final, seules 12% d'entre elles affirment pratiquer au minimum 2 heures de sport par semaine.
 
Clairement, on a donc affaire à un paradoxe. Car, si le sport en tant que tel ne fait pas maigrir, il permet toutefois de brûler plus ou moins de calories selon l'intensité de la pratique et de transformer la masse graisseuse en muscle. Mais, faire du sport est également un bon moyen de se raffermir. Tant qu'à faire, autant être mince et ferme...
 
Comment développer la culture sportive des français
Fort de ces constats, le sondage a également demandé aux Français interrogés quel serait selon eux le meilleur moyen d'inverser la tendance et de développer leur goût pour le sport. Une majorité (soit 57%) pense que revaloriser la pratique sportive tout au long du cursus scolaire serait une bonne manière d'y parvenir. Nombreux sont ceux également qui pensent que l'on ferait plus de sport si les employeurs encourageaient la pratique sportive de leurs salariés. Mettre en place des partenariats avec la localité où est basée l'entreprise serait par exemple une bonne initiative. Enfin, il leur parait évident qu'en proposant des aménagements permettant de concilier plus facilement la vie professionnelle et personnelle, les Français seraient plus enclins à faire du sport.
 
Comment motiver les plus sédentaires ?
On sait bien qu'à long terme, la sédentarité peut avoir de lourdes répercutions sur la santé. Mais comment convaincre ceux qui n'ont jamais eu l'habitude de faire du sport ? C'est la troisième question posée dans le sondage. A 78%, les répondants pensent que de créer des lieux de rencontres adaptés aux personnes non-sportives serait une bonne idée. Difficile en effet de se rendre dans une salle de sport où règne la culture du physique parfait quand on ne l'est pas soi-même.
Enfin, 72%  expliquent qua la diffusion d'information préventive et de conseils adaptés pourraient renseigner la population sur les risques encourus. Bref, tout reste à faire.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience