Se dépenser sans (trop) dépenser : le boom des salles de sport low cost

Article par Murielle Giordan et Elodie Mandel , le 15/03/2010 à 10h56 , modifié le 29/04/2010 à 12h38 1 commentaire

Les salles de sport surfent sur la vague low cost ! Avec leurs abonnements intéressants, se dépenser, transpirer, se muscler sans ruiner son porte-monnaie, c'est possible !

Vous avez envie d'entretenir votre forme et n'avez pas les moyens de mettre près de 1000€ par an pour vous offrir un abonnement dans un club de sport ? Venues d'Allemagne, les salles de sport low cost sont en train de pousser comme des champignons. Enquête sur le sport low-cost.

Un Français sur deux pratiquerait un sport mais le prix des abonnements en salle en décourage certains. C'était sans compter sur les salles de sport low cost qui ont fait leur entrée en France ! Le concept existait déjà en Allemagne, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Les tarifs sont très avantageux et vous permettent de dépenser moitié moins qu'ailleurs.

Pourquoi c'est avantageux ?
Qui dit low cost dit prix mini... mais parfois au détriment de la qualité. Si le prix est bien moins cher que dans une salle de sport traditionnelle, on imagine d'immenses espaces impersonnels, un équipement vieillot et des machines rouillées. Il n'est est rien ! Le fitness low cost propose un équipement sportif complet, tout à fait convenable, des machines sécurisées et les vestiaires sont propres.

Côté prix, comptez environ 30 € par mois pour profiter des machines de cardio, des tapis, rameurs, vélos et autres appareils dédiés à la sculpture de votre silhouette.
Autre avantage : les horaires. Certaines salles sont ouvertes 7 jours sur 7, de 7h à 23h. Pratique pour un jogging spontané avant de partir travailler ou pour se défouler après une journée éprouvante au travail.

Pas de superflu !
Comme pour les compagnies aériennes low cost, le but est de réduire l'offre à l'essentiel. C'est pour cette raison que vous ne profiterez pas sur place des joies d'un hammam, d'un sauna ou d'une piscine. Dans la plupart de ces salles, il faudra aussi vous acquitter de cinquante centimes pour prendre une douche (façon Lavomatic) et profiter de cinq minutes d'eau chaude. Aucune serviette n'est fournie sur place, veillez à vous équiper avant ! Idem pour la bouteille d'eau. Dans certaines salles, des coachs sont disponibles pour vous conseiller sur les mouvements, vous guider et donner des cours. Et comme lorsque vous achetez une voiture, certains services, en option, peuvent vite faire monter l'addition ! Dans d'autres, les cours sont dispensés aussi par des coachs diplômés... mais sur écrans géants.

Les pièges à éviter
Si ces enseignes promettent des tarifs défiant toute concurrence (19,90€ par mois), attention toutefois aux mauvaises surprises ! A ce prix là, vous n'aurez pas accès à la salle à n'importe quelle heure, mais seulement en heures creuses (de 11 à 16h par exemple), le personnel sera réduit au minimum et ne comptez pas sur un coach personnel à disposition pour les cours. Il faudra vous débrouiller tout seul !

Autre hic, pour rentabiliser la salle, les patrons installent un maximum de machines de cardio-training, d'où une impression quelque peu désagréable de se retrouver dans une rame de métro aux heures de pointe, la sueur en plus !

Les adresses :
Fitness Price à Paris, 16, rue Louis Braille, Paris 12e. 01.43.43.67.67 300 € l'abonnement à l'année, de 11 à 16h. www.clubdegym.com

Neoness, 83, avenue de Neuilly à Fontenay-sous-bois (94)
Formules à partir de 16,90€ par mois.

FITNESS PARK, Centre Commercial Vélizy, à partir de 19,95 € par mois
41 bis avenue de l'Europe
78140 Vélizy-Villacoublay

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Françoise, le 01/10/2009 à 20h36 : Article intéressant pour les parisiens seulement. Et les adresses en "province" ?

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience