• Bien-être
  • Sport

En pleine forme pour faire du ski

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 07/02/2008 à 17h17 , modifié le 24/01/2012 à 12h22 0 commentaire

La montagne peut parfois se montrer hostile. Rappel de quelques précautions à prendre avant de chausser vos skis et dévaler les pentes enneigées et une fois arrivée sur place.

Avant le départ
Idéalement il faudrait se préparer deux mois avant de partir (footing, vélo, musculation, tous les sports qui font travailler les membres inférieurs), surtout si vous n'êtes pas d'une nature sportive. C'est un minimum. Mais dans l'absolu, nombreux sont celles qui partent sans aucune préparation physique, ce qui est évidemment dangereux.
Pensez au moins à monter les escaliers à pied, à descendre du bus ou du métro deux stations avant et de suivre les conseils de Brigitte, notre coach.

Entorse, collision... soyez vigilante
Avant de chausser les skis, le mieux est de faire un quart d'heure minimum d'échauffements en étirant vos muscles, avant et après avoir skié.
Si vraiment vous sentez une fatigue musculaire, arrêtez-vous, au risque de faire la mauvaise chute.
L'entorse représente aujourd'hui le premier risque traumatique en ski alpin. Chaque année, un tiers des skieurs en est victime. Parmi eux, 14 500 sont atteints de sa forme la plus grave : la rupture du ligament croisé antérieur. Elle touche tous les skieurs, mais ce risque est multiplié par trois chez les femmes, principalement à cause d'une laxité ligamentaire supérieure.
Un mauvais réglage des fixations et une absence d'entraînement en sont également responsables.
Sur place, n'hésitez pas à faire contrôler vos fixations par un professionnel, cela peut éviter bien des accidents. Vous ne devez pas déchausser trop facilement et à l'inverse vos fixations ne doivent pas être serrées trop fort non plus.
Faites également attention aux collisions qui sont, chaque année, responsables de graves traumatismes, notamment crâniens. Il est vivement recommandé que les enfants portent un casque.

Attention les yeux !
La neige, le soleil et l'altitude sont particulièrement néfastes pour les yeux, tout comme la peau. Le rayonnement est extrêmement intense. La neige réfléchit 85 % des UV. Plus vous prenez de l'altitude, moins l'atmosphère protège des rayons.
Equipez-vous de lunettes de soleil de qualité au risque de voir apparaître une ophtalmie des neiges. Cette affection très douloureuse débute par une sensation de picotement, comme si vous aviez du sable dans l'œil, puis provoque des rougeurs, des larmoiements et une intolérance à la lumière. Elle peut survenir entre 6 et 24 heures après une exposition au soleil sans protection.
Aujourd'hui, les scientifiques sont en mesure de dire qu'à long terme le soleil est responsable de lésions du cristallin et de la rétine.

L'alimentation
Une bonne alimentation quand on fait du ski est une priorité. Le froid et l'effort entraînent une perte de calories. Prenez un bon petit déjeuner et ne sautez pas le déjeuner sous prétexte de profiter à fond des pistes enneigées et du soleil. Au contraire, ce repas vous permettra de souffler un peu et de consommer des sucres lents, pâtes, riz, pain complet et fruits secs.
Boire suffisamment.
Même si vous ne ressentez pas la sensation de soif, buvez beaucoup et régulièrement. Oubliez l'alcool, notamment le fameux vin chaud, qui contrairement à ce que l'on pense, ne vous réchauffe pas mais fait chuter la température du corps.
*source des informations INPES (L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) et l'ASNAV (Association nationale pour l'amélioration de la vue).
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience