• Bien-être
  • Sport

J'ai testé l'Urban Challenge

Article par , le 23/09/2010 à 17h44 , modifié le 23/09/2010 à 17h47 1 commentaire

Le sport outdoor n'est pas seulement réservé aux beaux jours. Pour garder la forme tout en prenant un bol d'air, on s'initie à la dernière tendance en matière de fitness : s'entraîner au coeur de la ville, en se servant du mobilier urbain pour les différents exercices. Prêtes à vous lancer ? On a testé pour vous l'Urban Challenge.

Les vacances étant passées par-là, cela fait des années lumières que je n'ai pas bougé mon corps. Pour ne pas être seule face au ridicule, j'ai décidé d'embarquer une copine avec moi. Pour la convaincre, je lui explique le concept : non, on ne va pas s'enfermer dans une salle et suer comme des bœufs. On a rendez-vous dans un parc de la capitale pour une séance de sport en plein air, le tout sous l'égide d'un professionnel : coach, pompier, sportif pro...

On arrive au jardin de Bercy motivées mais pas forcément rassurées par l'orage prêt à éclater. Et si le cours n'avait finalement pas lieu ? Une crainte non fondée puisque les séances ne sont en fait annulées qu'en cas de force majeure. Et heureusement, ce n'étaient que quelques gouttes passagères. On file donc aux vestiaires enfiler nos tenues (les différents sites ont presque tous douches et vestiaires dispo). On nous tend ensuite un dossard jaune fluo. Les cours sont en effet divisés en groupes de niveau, débutants et confirmés, à qui l'on attribue une couleur afin que le coach adapte les exercices au niveau. Je suis débutante, donc jaune, comme la plupart des filles présentes, ma copine incluse. On se sent tout de suite moins seules.


Comment ça se passe ?
Après les présentations, on s'élance dans les jardins de Bercy derrière notre instructeur, un ancien militaire. Mais attention, on est bien loin du bootcamp, ici, on privilégie le côté ludique du sport. Petites foulées, pas chassés, l'échauffement commence doucement. Dans les allées du parc, on ne passe pas inaperçu et on reçoit les encouragements des passants. Au bout de quelques minutes, nous sommes séparées avec ma partenaire de souffrance pour rigolade intensive. Elle est appelée au premier rang juste derrière le prof et moi je reste à l'arrière, comme la mauvaise élève que je suis. J'avoue, c'est plutôt sadique, mais ça me fait bien rire. On accélère ensuite le pas de course, on slalome entre les arbres et les promeneurs, on monte et on descend des marches et on saute sur des blocs de pierre. On s'engouffre même dans les buissons pour une petite escalade. Ok, là, c'est beaucoup moins drôle et je suis toujours bonne dernière.

On se pose ensuite quelques instants pour des exercices de fitness, avant de reprendre la course, puis de travailler une nouvelle fois les muscles. Squats, abdos, pompes... : on cible l'ensemble du corps. On se dirige ensuite vers la Seine pour la suite des festivités. Nous voilà en train de sprinter ou de jouer à saute-mouton sur la passerelle Simone de Beauvoir avec la BNF en ligne de mire. On se sent un peu à part, comme privilégiée. Ce n'est pas tous les jours qu'on dévale un pont parisien le plus vite possible. Et avec nos maillots jaunes fluo, on est un peu les stars de Bercy.

Mais comme tout bon fun a une fin, on rejoint une nouvelle fois le parc pour une session de montée d'escaliers le plus vite possible. Un final en feu d'artifice avant les étirements dans l'herbe. Moi, comme j'ai déjà explosé depuis longtemps, je capitule devant ces marches qui semblent ne plus finir. Le repos est le bienvenu car, après cette heure d'efforts, mes jambes commencent à faire la grimace. On s'amuse mais on travaille quand même.

On aime : Avoir Paris comme terrain de jeu. Le déroulé des cours change selon les instructeurs et les sites, donc pas de risque de s'ennuyer.

Où pratiquer : A Paris, au Bois de Boulogne, au Bois de Vincennes, au Champs de Mars et à Bercy, et à La Défense. Sites et horaires des cours sur www.urbanchallenge.fr. Premier cours gratuit. Forfait 10 cours : 120 € ; 3 mois : 44€/mois ou 1 an : 38€/mois. Réduction pour les 18/25 ans, les seniors et si on s'abonne dans les 3 jours après le premier cours gratuit. Une fois inscrite, on peut assister aux cours de tous les sites.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • christie51, le 24/09/2011 à 10h29 : Parlons-en, belle arnaque ! Sur OVS (onvasortir.com), Julien4 propose une séance de sport dite gratuite, tout le monde se précipite, en fait il s'agit d'une séance d'essai à l'issue de laquelle vous devez remplir un questionnaire avec votre adresse e-mail et ils s'empressent de vous remettre une plaquette sur laquelle ils t'indiquent l'URL du site d'Urban Challenge pour t'inscrire et c'est là que réside leur habileté, on ne peut s'inscrire que par internet ! De retour chez toi, tu te dis je vais m'inscrire en ligne pour un mois et je verrai après, tu remplis le bulletin en ligne, tu cliques sur la phrase habituelle (que personne ne lit) comme quoi tu as lu les conditions générales et tu paies au minimum 28 euros (tarif jeunes) en donnant ton n° de CB et le n° du pictogramme au dos et c'est là l'astuce ! Le mois suivant, tu t'aperçois que ta carte bleue a été à nouveau débitée, tu te demandes comment puisque tu n'as pas signé d'ordre de prélèvement automatique. Tu fouines alors sur le site et tu découvres que tu t'es engagée pour 6 mois et comme c'est par internet, ils ont le n° du pictogramme au dos de ta carte bleue leur permettant de représenter à ta banque de nouveaux débits CB, pour un débit total, au minimum, de 168 euros. Bien sûr on ne peut pas s'inscrire sur place, sinon ils seraient obligés d'imprimer un contrat (donc frais d'impression pour eux) et là tu prendrais le temps de le lire avant de le signer, de plus comme il s'agit en réalité d'un abonnement, il ne pourrait pas être mis en place avec une simple carte bleue, puisque le commerçant (contrairement au cyber-commerçant) n'a pas à voir le pictogramme au dos qui ne sert qu'à prouver que tu es bien en possession de ladite CB ! Ils devraient donc te faire remplir et signer une autorisation de prélèvement de 6 mois et bien sûr là tu te rendrais compte rapidement que tu ne t'engages pas simplement pour un mois mais pour six !

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience