• Bien-être
  • Conseils

Tout savoir sur les cycles du sommeil

Article par Sophie BOURGEOIS avec agence , le 21/03/2012 à 14h47 , modifié le 09/01/2015 à 17h05 0 commentaire

Tout comme les rythmes des saisons, des jours et des nuits, notre sommeil est constitué de cycles. Il est essentiel de savoir quel est leur rôle pour connaître l'art du "bien savoir dormir".

Pendant la nuit, votre sommeil est rythmé par plusieurs cycles. Les cycles eux-mêmes comportent des phases : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Le sommeil lent dure généralement de 60 à 75 minutes et le sommeil paradoxal de 15 à 20 minutes. Un cycle moyen dure donc environ 90 minutes.

Le sommeil lent est lui-même divisé en stades : endormissement (entre la somnolence et l'assoupissement), sommeil léger, sommeil profond pendant lequel l'activité cérébrale ralentit et sommeil très profond. Pendant le sommeil très profond, cerveau, muscle et organisme sont au repos complet. Il est souvent bien difficile de réveiller un dormeur pendant cette phase.

Le sommeil paradoxal est souvent plus agité. La respiration s'accélère, les yeux peuvent papillonner et l'activité du cerveau est intense. Les rêves interviennent pendant cette phase. Pendant la première partie de la nuit, le sommeil paradoxal dure plus longtemps à l'intérieur des cycles.

Un cycle du sommeil est précédé par un éveil calme et suivi par une phase intermédiaire, pendant laquelle le dormeur enchaîne soit sur le cycle suivant soit sur le réveil. Une personne peut même se réveiller brièvement entre ses cycles mais elle ne s'en souviendra pas forcément.

Les besoins en sommeil varient pendant la vie mais un adulte a besoin en moyenne de 8 heures par nuit, qui se découpent en 3 à 5 cycles. Cependant des petits dormeurs se satisfont parfaitement de 5 heures. L'idéal est de ne pas couper un cycle de sommeil.
 
Notre conseil :
La qualité du sommeil est essentielle pour une bonne forme mais aussi une bonne santé. Il évacue les tensions musculaires, les jambes perdent leur lourdeur, il déclenche la sécrétion de l'hormone de croissance chez les enfants et permet bien sûr d'évacuer la fatigue.
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience