• Bien-être
  • Conseils

Tout savoir sur le cholestérol

Article par Lucie DANCOING avec agence , le 05/07/2009 à 18h00 , modifié le 06/07/2009 à 10h06 0 commentaire

Vous dites " avoir du cholestérol " mais nous en avons tous et heureusement pour nous ! Seulement, il en existe du bon et mauvais, et le mauvais, mieux vaut ne pas en avoir en excès. Explications.

Le cholestérol est un lipide indispensable à la constitution de nos cellules. Il joue un rôle dans la fluidité des membranes cellulaires, dans la fabrication de substances comme la vitamine D, il est un constituant de la bile et un précurseur des hormones stéroïdes. On le trouve en grande quantité dans le foie, le cerveau et la moelle épinière.

Le bon et le mauvais cholestérol, mais qu'est donc alors ? Il n'existe pas deux molécules de cholestérol différentes. Simplement, le cholestérol est véhiculé dans le sang par les LDL, les lipoprotéines de petite densité, et les HDL, les lipoprotéines de haute densité. Votre médecin distingue le cholestérol-HDL et le cholestérol-LDL. Le cholestérol-HDL nettoie nos artères et évite ainsi aux dépôts lipidiques de mauvaise qualité de s'accumuler. C'est ce qu'on appelle le "bon cholestérol" car il contribue à diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol-LDL en revanche dépose le cholestérol sur les parois artérielles faisant apparaître des plaques athéromateuse, responsables quant à elles de maladies cardio-vasculaires.

Un régime alimentaire s'impose si votre médecin juge votre taux de cholestérol alarmant. Celui-ci peut permettre de le réduire jusqu'à un tiers. Un traitement sera éventuellement conseillé, mais sur avis médical uniquement. Quant à l'alimentation, si celle-ci doit voir son apport en matières grasses diminuer, elle ne doit pas non plus toutes les supprimer. Les acides gras saturés sont ceux à éviter. Il s'agit des matières grasses contenues dans le beurre, les produits laitiers au lait entier, les viandes, les œufs, les biscuits, les plats cuisinés industrialisés... En revanche, les matières grasses à conserver en quantité raisonnable sont les acides insaturés comme les huiles végétales (sauf l'huile de palme et de coco), les fruits secs oléagineux et les poissons gras des mers froides comme le saumon. Les fruits et légumes frais contiennent quant à eux des vitamines C et E et le béta-carotène qui sont des antioxydants protecteurs de nos artères.
 
Notre conseil
Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité avec 180 000 décès par an. Il est sage de prendre en main tout problème de cholestérol, qui peut parfois être corrigé en maigrissant de quelques kilos lorsque nous sommes en surpoids.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience