• Bien-être
  • Conseils

Tout savoir sur la ménopause

Article par Amélie ERMENAULT avec agence , le 26/08/2009 à 10h57 , modifié le 26/08/2009 à 11h13 0 commentaire

La ménopause est un cap incontournable dans la vie de chaque femme qui attend pourtant l'apparition de ses premiers symptômes avec beaucoup d'angoisse. Comment s'explique ce phénomène naturel ? Quelles sont les conséquences sur votre santé et votre forme ? Faisons le point.

La ménopause survient entre 50 et 60 ans, selon les femmes, quand les ovaires cessent de fonctionner. Médicalement, on parle de ménopause quand une femme n'a pas eu de menstruations après 12 mois consécutifs. Car, même après l'apparition des premiers signes de ménopause, les règles peuvent ressurgir après plusieurs mois.

La ménopause est un phénomène naturel, ce n'est pas une maladie et il n'y a aucun lien entre la prise d'un contraceptif et l'apparition des premiers symptômes.

La ménopause ne survient pas brutalement et les ovaires n'arrêtent pas leur activité du jour au lendemain. Elle se manifeste par étapes, sur une durée d'environ 3 ou 4 ans, avant l'arrêt total du fonctionnement des ovaires et des menstruations. On appelle cette période intermédiaire la préménopause ou périménopause. 

Pendant la périménopause, les règles sont plus irrégulières et l'excédent d'œstrogènes par rapport à la progestérone provoque une augmentation du volume des seins ou une prise de poids...

Les symptômes et les désagréments que l'on observe...
La baisse de production d'œstrogènes peut provoquer des bouffées de chaleur, une sécheresse vaginale, une grande fatigue dans certains cas, des douleurs articulaires, un sommeil perturbé, des ballonnements, un peu de cyclothymie... Les rapports sexuels peuvent être plus ou moins douloureux pendant cette période. La peau devient plus fine et plus fragile, la baisse des hormones sexuelles accélère le vieillissement...

Les bouffées de chaleur peuvent persister pendant des années, parfois jusqu'à 10 ans. L'intensité est variable suivant chaque femme et occasionne une gêne plus ou moins grande qui peut perturber et altérer la qualité de vie. Ce phénomène est observé dans la grande majorité des cas. La suractivité cérébrale de l'hypothalamus provoque ces bouffées pour pallier le déficit d'œstrogènes.

Après l'arrêt des règles, la production d'œstrogènes peut se poursuivre encore pendant deux ans. La prescription d'un progestatif par votre médecin peut vous aider à avoir un cycle normal. La ménopause ne sera alors définitive que lorsque ce traitement progestatif deviendra inefficace et n'entraînera plus l'arrivée des menstruations.

Les traitements hormonaux sont-ils sans danger ?
Une étude médicale américaine sur les hormones de substitution a récemment semé la panique auprès des femmes. Des risques de cancer du sein, de phlébite ou d'embolie pulmonaire seraient associés à ces hormones... Aucune étude n'a réellement démontré ces risques : les traitements aux États-Unis étant très différents de ceux administrés en France et en Europe. Le risque de cancer du sein est par contre mis en avant par de nombreuses études médicales...

Les traitements hormonaux sont conseillés aux femmes souffrant de symptômes sévères de la ménopause, pendant toute la durée de ces troubles. Ils ne peuvent être prescrits qu'après un examen approfondi de votre santé et en concertation avec votre médecin traitant.

Certains facteurs comme le tabac peuvent anticiper la ménopause : elle peut survenir avant 50 ans chez les grosses fumeuses.

Après quelques années, quand la ménopause est confirmée et que les ovaires cessent leur production d'hormones, on appelle cette période la post-ménopause. D'autres symptômes apparaissent : l'ostéoporose peut se développer, le risque de maladies cardio-vasculaires est augmenté, des troubles urinaires apparaissent...

Votre médecin peut alors vous prescrire un traitement pour ces symptômes, il ne faut pas hésiter à lui faire part de vos désagréments quotidiens. et de pratiquer une mammographie une fois par an. Les symptômes de la ménopause peuvent également se traiter par phytothérapie, car certaines plantes contiennent des œstrogènes naturels, le soja permet aussi de limiter certains désagréments comme les bouffées de chaleur. L'homéopathie, quant à elle, propose parmi les remèdes efficaces, Sepia ou Pulsatilla.

Pour garder la forme, à partir de 50 ans, faites de l'exercice très régulièrement : marche, jogging ou natation sont à la fois bons pour le physique et le moral, tout en vous permettant de rester dynamique et de veiller à votre silhouette.

La ménopause ne signe pas l'arrêt de la vie sexuelle : pour pallier la sécheresse vaginale, utilisez des lubrifiants que vous trouverez en pharmacie.
 
Notre conseil 
Après 50 ans, il est recommandé à chaque femme de pratiquer un frottis de dépistage et de pratiquer une mammographie une fois par an : le risque de développement de cancer du sein ou de l'utérus étant plus important.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience